Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Haut-Le-Choeur de Gaëlle Perrin-Guillet

Publié le 17 Octobre 2013 par Dubruit Danslesoreilles

Chronique de Haut-Le-Choeur de Gaëlle Perrin-Guillet

Après avoir sorti deux titres sous le sceau de l’auto-édition, Gaëlle Perrin-Guillet nous revient avec un troisième roman qui est cette fois signé chez la toute jeune maison d’édition Rouge Sang Editions.

4ème DE COUVERTURE

Alix Flament, journaliste à Chambéry, travaille sans conviction sur un article relatant les mésaventures sexuelles d’un candidat à l’élection présidentielle française.
Six ans plus tôt, elle était une spécialiste reconnue des affaires criminelles.
Jusqu’à ce qu’elle publie un livre d’entretiens avec la pire tueuse en série que le pays ait connu depuis le XIXe siècle, ouvrage dont elle ne se remettra pas et qui marquera la fin de sa carrière dans le domaine des faits divers.
L’évasion sanglante d’Éloane Frezet redonne vie aux cauchemars qui la hantent depuis ses dialogues hallucinés avec la meurtrière. Mais seule Alix la connaît suffisamment pour tenter d'aider la police à la traquer.
C'est sans compter que la meurtrière, loin de se terrer, espère bien tenir sa promesse de terminer l'oeuvre mortelle qu'elle a dû interrompre lorsqu’elle se trouvait derrière les barreaux...

MON AVIS :

Gaëlle Perrin-Guillet nous offre une belle partition grâce à un thriller psychologique très efficace et bien pensé. On imagine que l’intrigue a été longuement répétée. En effet, du titre de l’œuvre au crescendo final, l’ensemble est cohérent.

Tout comme le personnage d’Eloane, l’auteur ne laisse rien au hasard et sème les indices sur les véritables motivations de cette tueuse en série.

Même s’il y a quelques scènes d’actions, ce qui prévaut dans Haut-le-chœur, ce sont les personnages et les relations qu’ils entretiennent entre eux. Ainsi, c’est sur le duel entre Alix et Eloanne que repose le récit.

« Les nuages qui s’amoncelaient derrière la croix du Nivolet étaient chargés d’électricité et donnaient à la roche une couleur mordorée, luisant sous les rayons du soleil qui cherchaient à dominer. Une lutte de la nature : l’ombre face à la lumière, duel de forces contradictoires et pourtant si complémentaires… »

La plume de l’auteure est agréable, au gré des mesures et des mouvements, la symphonie se dessine sous nos yeux qui ne demandent qu’à déchiffrer les indices de la meurtrière.

Je pourrais juste regretter la sous-exploitation de la profileuse Camille (mais je suis sûr qu’il y a une raison à cela) et un petit sentiment de gêne que j’ai eu parfois en rapport à l’utilisation répétée des prénoms des personnages (mais bon je pinaille, il s’agit d’un léger ressenti que j’ai eu dans les premières pages).

L’idée d’insérer, dans le récit, les extraits des entretiens réalisés entre les deux femmes pour le livre d’Alix est excellente, c’est un bon terrain de jeu pour renforcer le côté psychologique de ce thriller.

En bref, Haut-le-chœur est un beau requiem qui a fait de bien jolis bruits dans mes oreilles.

Rouge Sang Editions

Octobre 2013

280 Pages

9,80 €

6.49€ en numérique

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 20/10/2013 11:47

Un côté psychologique dans ce thriller ? Je le note, alors.

BlackKat 18/10/2013 16:15

J'ai lu "élections présidentielles", poussé un soupir de soulagement.. enfin quelque chose qui n'allait pas me tenter... que nenni... thriller psychologique!!! Ben voilà, c'est raté, je note!!! Le seul bémol pour mes goûts perso, a priori, un peu trop de nanas dans l'histoire... Merci Dubruit!!!

Carine 18/10/2013 06:53

Bientôt en lecture ! ;-)