Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique d' Un crime amoureux d' Ellen Guillemain

Publié le 8 Novembre 2013 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques, coups de coeur

Chronique d' Un crime amoureux d' Ellen Guillemain

Un crime amoureux… voilà un titre qui sonne comme une promesse. Une promesse confirmée dans les toutes premières pages « Ceci est le journal d’une tueuse » nous dit d’emblée Elizabeth, narratrice et personnage principal du livre.

Alors, polar ? Thriller ? Que nenni, un drame psychologique. Et oui, ici chez DBDLO on n’est pas sectaire, on aime les bons livres c’est tout, et ça tombe bien, car ce premier roman d’Ellen Guillemain en fait partie.

4ème DE COUVERTURE :

Tout le monde cherche l'amour. Et si l'amour était ce qui pouvait vous arriver de pire ?
Toute ma vie, moi, Élisabeth Schreiber, j'ai attendu un être qui applique un baume sur les plaies à jamais ouvertes de l'enfance. Un homme qui comprenne, protège et transporte. Il est là, enfin, il m'ouvre ses bras, mais c'est pour déchirer, détruire et dévaster...
Quand aimer mène tout droit en Enfer, quand aimer vous consume et vous ruine, jusqu'où peut-on aller pour s'en défendre ?

MON AVIS :

Du fond de sa cellule, Elizabeth nous dit dès le départ qu’elle a assassiné son amant. Nous allons lire son journal et donc comprendre comment le drame est arrivé.

J’aime beaucoup ce type de construction. Le fait de savoir que l’histoire se termine dans le sang permet d’appréhender la lecture sous une autre perspective.

Le personnage d’Élisabeth est en clair-obscur. Elle se bat pour sortir des ténèbres et pourtant elle n’y arrive pas, comme si c’était inscrit en elle. C’est son destin. Comme Icare dans la mythologie grecque, notre héroïne s’échappe de son labyrinthe pour prendre son envol, mais à vouloir monter trop haut elle se brûle au soleil et chute.

Je vous parle de mythologie et cela n’est pas innocent. Ellen Guillemain parsème son récit de références aux textes grecs. Un protagoniste s’appelle Orphée par exemple et l’amant, Alexandre, devient le Minotaure. Sa personnalité est en ce sens, il a un côté bestial très important. Cet homme est imprévisible et instinctif, un mâle dominant d’une certaine manière.

Vous aurez compris que l’auteur n’a pas construit ses personnages à la légère. Ils sont incroyablement denses. Elizabeth en est la preuve, perturbée par le suicide de son père et le comportement de sa mère après la mort de ce dernier, son existence se transforme alors en un calvaire et elle ira même jusqu’à attenter à ses jours. Un médecin l’extirpe de cet enfer et deviendra son mari. Figure protectrice et aimante, il endosse un peu le rôle de père pour elle. Mais Elizabeth rencontre Alexandre, qui lui est le feu, la folie, la force. Elle l’aimera à tel point qu'elle en fera une religion.

Ellen Guillemain nous parle d’un amour inconditionnel et irraisonné. Il échappe à toute tentative d’explication. Il ne peut se terminer que par la destruction, le couple d’amants expérimentera toute sorte de déviances sexuelles jusqu’à l’acte final.

Il faut relever la très belle maitrise de la ponctuation qui donne un rythme et permet au lecteur de ressentir l’état dans lequel se trouvent les personnages. On est complètement immergé dans le texte, et ce grâce à la plume de l’auteure. À ce titre, la scène de la chasse au lion est une véritable réussite.

Un crime amoureux est très bien écrit (les 50 dernières pages sont de haute volée) et ce n’est qu’un premier roman. Ellen Guillemain est donc une auteure à suivre de près.

Je ne pouvais pas terminer sans dire qu’il serait un crime de ne pas lire ce livre.

Editions In octavo

Avril 2012

184 pages

18,50€

Commenter cet article

Sébastien Lepetit 08/11/2013 19:25

J'ai lu ce roman. Je dois l'avouer, ce n'est pas du tout le genre de roman que j'aime d'habitude. J'ai même hésité à le lire, mais puisqu'on m'en avait dit du bien, je me suis lancé. Grand bien m'en a pris : c'est un excellent roman, bien écrit, bien construit, très dense et très original. Ellen Guillemain est simplement un grand auteur.

Alex-Mot-à-Mots 08/11/2013 14:16

Un premier roman policier bien ficelé, je suis preneuse, bien sûr !

Coelho Gwen 08/11/2013 07:32

Très bonne chronique ! Elle résume très bien le ressentit qu'on a en lisant ce roman et même mieux ! Ellen Guillemain est une très talentueuse auteur et je pèse mes mots, il faut voir les textes qu'elles peut écrire en peu de temps pour le plaisir ! Et j'en reste pantoise chaque fois ! Auteur à suivre en effet !