Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Du vide plein les yeux de Jérémie Guez

Publié le 6 Novembre 2013 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Chronique de Du vide plein les yeux de Jérémie Guez

Après Paris la nuit et Balancé dans les cordes, Jérémie Guez clos son triptyque sur la capitale avec Du vide plein les yeux.

4ème DE COUVERTURE

À 30 ans passés, Idir s’est improvisé détective privé après un malencontreux séjour en prison. Sa clientèle : des gros bonnets du CAC 40, qui lui confient leur linge sale. Son terrain d’enquêtes : les beaux quartiers de Paris et ses grands appartements sur plusieurs étages. Perdu dans le ghetto du gotha, où il doit retrouver le fils d’un patron de presse, Idir va risquer sa vie pour faire éclater la vérité.

MON AVIS :

Jérémie Guez ne perd pas de temps, à 25 ans il a déjà trois publications à son actif et le prix SNCF du polar 2013 dans sa besace.

J’ai été emballé par ses deux premiers livres et il en est de même pour le dernier en date, Du vide plein les yeux. Le lecteur ne sera pas dépaysé par ce roman, l’auteur nous offre un texte dans la continuité de son œuvre.

Le personnage d’Idir a de nombreux points communs avec Tony et Abe (les héros des précédents volumes) : il a des relations compliquées avec sa famille, tendance à se mettre dans des situations difficiles, et les amis qui l’entourent lui sont fidèles. Il y a aussi des différences : Idir est fils de médecin et a eu une enfance plus facile que Tony et Abe.

Au niveau du style c’est toujours aussi noir, l’écriture est cinglante et réaliste. On notera la présence plus importante de dialogues, ces derniers étant composés de répliques concises et directes. Un vrai régal.

En bref, une trilogie excellente qui a vu éclore un grand talent. Maintenant, reste à voir si Jérémie Guez transformera l’essai en nous surprenant lors de son prochain livre qui, je l’espère, saura garder la patte de l’auteur tout en innovant dans le type d’histoire abordée.

La Tengo Editions

222 pages

Novembre 2013

15 €

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 07/11/2013 08:59

J'avais noté le premier titre de la trilogie. mais ma BM est longue à se le procurer.