Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Interview Samuel Gance Novembre 2013

Publié le 27 Novembre 2013 par Dubruit Danslesoreilles in interviews

Interview Samuel Gance Novembre 2013

Samuel Gance est né le 10-novembre 1962 à Clermont-Ferrand. Pharmacien en établissement de santé. A travaillé en Italie puis 11 ans à La Réunion. Actuellement installé dans le Limousin.

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Specimen mâle de cinquante ans, amateur d'art premiers et de rugby (aucun lien apparent) et écriveur d'histoires (néologisme dérivé de "écrivain" et de "auteur" puisqu'on ne sait jamais trop comment dire...)

Comment êtes-vous venu à l’écriture ?

Après avoir publié des nouvelles fantastiques pour enfants chez Hachette (bibliothèque verte) à l'âge de 18 ans, j'ai totalement arrêté d'écrire pour me consacrer à mes études et à mon travail (et d'autres choses aussi...). Puis, récemment, j'ai eu envie de recommencer, j'ai donc écrit un premier roman historique "Anton ou la trajectoire d'un père" sur la vie d’un missionnaire au Nouveau-Mexique à la fin du 19ème. "La chapelle des damnés" est mon second roman, dans un genre totalement différent et plus proche de mes goûts littéraires (Stephen King, Clive Barker, etc)

Un mois après sa sortie, quel regard portez-vous sur La chapelle des damnés ?

Je suis en pleine promotion du livre, mais j'aimerais déjà passer au suivant, car ce qui m'intéresse au premier chef c'est écrire. Hélas, dans ce domaine c’est impossible d’exister sans communiquer (pour les grands mais surtout pour les petits comme moi), et puis ça n’est pas désagréable au fond. J'ai un petit regret pour le titre qui existe déjà, personnellement j'avais intitulé le manuscrit "Doux comme l'oubli" qui est une phrase du livre, mais l'éditeur m'a dit que ça n'était pas assez vendeur et il est seul décideur quand on est un auteur débutant comme moi et tellement reconnaissant d'être publié à compte d'éditeur.

L’intrigue du livre se passe en 1985, pourquoi ce choix ?

Je voulais recréer cette ambiance perdue de la sortie des années 70, quand le téléphone portable et internet n'existaient pas encore, et quand un village perdu pouvait encore se transformer en prison, loin des grands yeux fouineurs du Web. Un huis clos plus difficile à envisager de nos jours. Et puis c'est aussi l'époque de mes vingt ans, alors je connais bien!

La fresque de la chapelle semble s’immiscer dans la tête d’Ivo, pour vous l’art pictural peut-il avoir un impact direct sur notre comportement ?

Tout peut avoir un impact sur notre comportement, ou plutôt, la façon dont on perçoit notre environnement a un impact sur notre comportement. À moins que ce soit notre comportement qui influe sur notre environnement? Qui de l'œuf ou la poule etc... C'est un peu le sujet du livre, non?

L’ambiance du roman est fantastique, où avez-vous trouvé l’inspiration pour dépeindre ce village très inquiétant ?

Question piège. L'inspiration vient en écrivant, je dois avoir en moi quelques zones pas très claires... c'est ce que me dit ma femme en tout cas (Ben merde alors, voilà que je parle comme l'inspecteur Columbo - les années 80 toujours!). Non, sérieusement disons que je suis amoureux du Cantal et que ces villages reclus dans les montagnes m'ont toujours fasciné, à la fois superbes et étranges, dans leur écrin de verdure dévorante. Mais bien sûr tout ça n'est que pure invention, ou pas...

Le personnage principal étant un archéologue spécialisé dans l’art, avez-vous fait des recherches sur le sujet pour écrire la Chapelle des damnés ?

Il se trouve que mon père est restaurateur de peintures murales et que j'ai pas mal travaillé avec lui quand j'étais jeune pour me faire un peu d'argent de poche, alors je connais assez bien le sujet. Et puis, il y a les publications de mon père dans lesquelles j'ai puisé pour la première partie du livre et la conférence de St-Flour.

Quelles sont vos influences majeures dans le domaine de l’écriture ?

Lovecraft ? Bizarrement je ne suis pas (plus) un gros lecteur (je l'ai été jusqu'à l'âge de 25 ans environ). Depuis, je dois lire un à deux bouquins par an à tout casser (manque de temps). J'ai énormément lu Stephen King étant ado, maintenant j'apprécie surtout André Brink.

Votre dernier coup de cœur littéraire ?

Un turbulent silence d'André Brink justement, un pur chef d'œuvre. Le genre de roman que j'aimerais avoir écrit. Et j’ai lu également « A feu et à sang » de Bruno Lassalle, un bon polar.

Pourriez-vous nous parler de vos projets à venir ?

J'ai mis à profit un récent séjour en Afrique du Sud pour avancer sur mon futur roman, une intrigue qui se passe dans ce pays que j’adore et que je connais bien. Un polar sur-vitaminé qui mettra en scène une activiste rousse qui a vocation à devenir un personnage récurrent de quelques romans à venir (si les Dieux de l’édition lui prêtent vie et si elle échappe aux fourches caudines de la censure…)

Le mot de la fin…

Le mot de la fin c’est l’angoisse, j’espère que ce mot n’arrivera jamais et que je continuerai d’écrire sans cesse.

Commenter cet article

Dubruit Danslesoreilles 27/11/2013 20:03

Au diable les cartes bleu, les appartements engorgés de livres et le bibliothèque croulant sous le poids de milliers de mots! Il vous faut ce La chapelle des damnés les amis :)

concierge Masqué 27/11/2013 08:10

Belle interview qui donne envie de le rajouter a ma pile de livre, peut tu me louer un autre appartement car je nes plus de place pour ranger mes piles de livres ;-) la bise mon ami.

samuel 30/11/2013 17:17

Bonjour,
vous pouvez me contacter : samuel.gance@orange.fr
bien à vous

Black Kat 27/11/2013 07:59

Belle interview, Dubruit! Un jeune auteur qui vibre de la passion de l'écriture et qui découvre le milieu de l'édition... pas simple... Je lui souhaite de faire un bon bout de chemin, en tout cas, j'aime bien son esprit! :)

samuel 30/11/2013 17:16

Bonjour,
vous pouvez me contacter : samuel.gance@orange.fr
bien à vous