Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Fleur de tonnerre de Jean Teulé

Publié le 8 Décembre 2013 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Chronique de Fleur de tonnerre de Jean Teulé

Tiens donc, un Teulé dans DBDLO, c’est inattendu.

Et bien non, pas tant que ça car Fleur de Tonnerre narre le périple de la première tueuse en série française : Hélène Jégado (c’est une histoire vraie à quelques éléments près).

4ème DE COUVERTURE :

Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée.

Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.

Elle s'appelait Hélène Jegado et le bourreau qui lui trancha la tête, le 26 février 1852 sur la place du Champ-de-Mars de Rennes, ne sut jamais qu'il venait d'exécuter la plus terrifiante meurtrière de tous les temps.

MON AVIS :

Je suis un grand admirateur de Jean Teulé, il a une plume imparable et un humour noir extraordinaire. Alors forcement, quand le monsieur sort un nouveau livre et bien je me jette dessus.

Fleur de Tonnerre est un sacré exercice de style, car, pendant les ¾ du livre notre tueuse bretonne suit toujours la même ligne de conduite. Elle se fait embaucher comme cuisinière, empoisonne tout ceux qui sont à portée de marmite, et elle repart dans une autre ville pour recommencer.

Le risque, vous l’aurez compris, est de lasser le lecteur. Les reproches pourraient fuser : « Il s’est pas emmerdé le père Teulé, la même scène répétée des dizaines de fois. Pour qui il nous prend ? ». Pourtant on ne s’ennuie pas, on en redemande même. Et ce grâce à une écriture intelligente et drôle.

Le fait d’incorporer des mythes bretons (Helene qui se prend pour l’Ankou) et des passages burlesques (les perruquiers normands) rend le récit moins linéaire.

Le personnage de l’empoisonneuse est lui aussi remarquable. Elle tue tout ce qui passe sans aucun discernement, sans aucune émotion. De nos jours, on lui aurait probablement diagnostiqué une schizophrénie sévère.

Fleur de Tonnerre est donc un bon cru même si je n’ai pas retrouvé l’émotion que j’ai pu ressentir dans Darling par exemple.

Jean Teulé est un auteur à part dans le monde de la littérature française, j’espère qu’il nous enchantera encore longtemps.

Editions Juiard

Mars 2013

282 pages

20€

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 09/12/2013 10:30

Un auteur à part, je crois que l'on peut dire ça comme cela.