Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

mon compte rendu des Féeries d'Ennetières en Weppes

Publié le 4 Décembre 2013 par Dubruit Danslesoreilles in rencontres

mon compte rendu des Féeries d'Ennetières en Weppes

Le 1er Décembre se tenait les féeries d’Ennetières en Weppes, une manifestation où auteurs et créateurs se partagent l’affiche.

Vous vous en doutez bien, je vais vous parler ici de la partie Salon du livre. 35 auteurs et illustrateurs étaient présents. Officiant aussi bien dans la littérature jeunesse que dans le polar ou le fantastique, la sélection était des plus hétéroclite.

Voici la liste des participants :

Sandrine Bataille, Yves Baudin, Maryline Baudoin, Jean-Pierre Bocquet, Carole Bonnet, Bénédicte Boullet, Marie Burigat, Hélène Calvez, Lucie Capucin, Jean-Denis Clabaut, Louis Cliquennois, Callie j. Deroy, Yahnn Harcourt, Catherine Kepler, Jérome Lebrun, David Lecomte, Danièle L’heureux, Coralie Martin, Patrice Michel, Jérémy Moncheaux, Ottami, Elena Piacentini, Anais Ruch, Bernard Schaeffer, Lilly Seewald, Sire Cédric, Elodie Soury-Lavergne, Sti, Emmanuel Sys, Anne-Françoise Théréné, VAL, Valérie Willemot, Delphine Wysocki

Il est désormais temps de m’attarder sur les rencontres que j’ai faites sur place :

mon compte rendu des Féeries d'Ennetières en Weppes

Bénédicte Boullet écrit des polars chez Ravet-Anceau, mais, étonnamment, c’est sur ses illustrations pour la littérature jeunesse que j’ai craqué (je n’ai pas encore lu ses romans). Je suis reparti avec Les chaussettes de miss abeille, que ma petite fille de deux ans et demi a appréciée. J’aurais certainement l’opportunité de vous reparler de cet auteur dans peu de temps, mais pour ses textes noirs cette fois. À noter que malgré le grand écart entre les genres, Bénédicte a l’air tout à fait équilibré et fort sympathique.

mon compte rendu des Féeries d'Ennetières en Weppes

Je suis bien évidemment passé saluer mon ami David Lecomte qui a eu droit il y a peu a sa semaine spéciale sur DBDLO. Il m’a, à cette occasion, parlé des projets à venir de sa toute jeune maison d’éditions : Fleurs sauvages. Je vous invite à aller le découvrir en dédicaces, c’est toujours un véritable bonheur de discuter avec lui.

mon compte rendu des Féeries d'Ennetières en Weppes

Elena Piacentini était également présente. Je l’avais déjà rencontré lors du salon de Templemars et c’est avec plaisir que je vais très prochainement me pencher sur son dernier livre : Le cimetière des chimères. J’ai cru comprendre qu’Elena s’est amusée à malmener son personnage principal, Pierre-Arsène Leoni, dans les précédents tomes.

mon compte rendu des Féeries d'Ennetières en Weppes

Les salons sont des endroits propices à la découverte de nouveaux talents, c’est ce qui m’est arrivé quand j'ai lu la quatrième page de couverture de Les cadavres en fleurs d’Elodie Soury-Lavergne. À l’heure où j’écris ces lignes (soit 24 h après mon retour de l’événement), j’ai déjà englouti ce roman que j’ai beaucoup aimé. Une chronique est donc très prochainement à venir !

mon compte rendu des Féeries d'Ennetières en Weppes

Pour finir, j’ai rencontré la tête d’affiche de ce salon : Sire Cédric. Cela fait un sacré moment qu’on me vante ses mérites et sa gentillesse. Pour cette dernière je confirme, l’auteur est très avenant et prend le temps de discuter avec ses lecteurs. J’ai apprécié l’écouter me parler de ses livres et me suis laissé tenter par De fièvre et de sang, un roman où thriller et fantastique se mélange. Ne me reste plus qu’à le lire pour donner mon avis sur ses talents d’écrivain. Nous avons aussi échangé sur l’influence de la musique dans la littérature et particulièrement dans ses œuvres.

Voilà donc un salon qui ne rivalisera pas en termes de fréquentation avec Templemars ou Lens, mais qui permet de passer plus de temps avec les auteurs présents, et au final, n’est-ce pas ce que nous recherchons ?

Je tenais également à souligner l’effort considérable fait par les organisateurs en termes d’animations pour la jeunesse. Les enfants ainsi occupés laissent leurs parents papoter tranquillement avec les auteurs.

Commenter cet article