Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Il était une fois 1945 de Marek Corbel

Publié le 24 Février 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Chronique de Il était une fois 1945 de Marek Corbel
DBDLO a pour but de vous faire partager mes lectures et pourquoi, mettre en lumière des auteurs qui ne bénéficient pas forcément d’une grande exposition médiatique.
C’est dans cette perspective que je vous parle aujourd’hui de Il était une fois 1945 de Marek Corbel.

4ème de COUVERTURE :

 

Le commissaire Madec, patron d’une des brigades du légendaire « 36, Quai des Orfèvres », s’apprête à coffrer en flagrant délit un important groupe de dealers en banlieue parisienne.

Mais l’arrestation tourne mal avec la grave blessure d’un policier municipal et surtout la mort de l’un des bandits. Une étrange bavure à l’origine d’émeutes dans les quartiers chauds de la ville.

La hiérarchie administrative du « 36 » met en avant la responsabilité de Madec, considéré comme un flic réactionnaire et dépassé. Le commandant Le Coz, anti portrait du commissaire, est donc chargé par le syndicat d’organiser la défense de son collègue.

 

Au milieu des complots, manipulations et intérêts politiques qui compliquent l’affaire, Le Coz va mener l’enquête sur les origines complexes du drame, dans « une banlieue rouge » meurtrie...

 

 

MON AVIS :

 

Il était une fois 1945 est un polar très ambitieux. Original, il se démarque par sa volonté d’accorder une large place à l’aspect politique de l’intrigue. Le néophyte en ce domaine aura peut-être quelques difficultés à appréhender le premier tiers du récit. Ce fut mon cas, j’étais un peu perdu au vu du grand nombre d’intervenants et de la complexité des interactions entre les différents individus.

Pourtant, il ne faut pas s’arrêter à cela car Marek Corbel à la bonne idée d’ancrer son histoire dans le réel. Il est rare de voir la police municipale dans un polar. Dans Il était une fois 1945, elle joue un rôle primordial au côté de la Police nationale.

Il est aussi intéressant de découvrir les arcanes du syndicalisme chez les flics. Les personnages sont bien construits et l’opposition idéologique entre Madec et Le Coz est bien amenée.

Vous l’aurez compris, ce livre a beaucoup de qualités même si le récit est alourdi par une place importante accordée à la politique. Si le sujet vous passionne, vous devrez aisément trouver votre compte à sa lecture.

 

 

IS Edition

Septembre 2013

166 pages

17,50 €

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 25/02/2014 10:32

Découvrir de nouveaux auteurs prometteurs est toujours intéressant.