Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Noir Ego de Pierre Gaulon

Publié le 5 Mars 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Chronique de Noir Ego de Pierre Gaulon
Après un premier thriller de toute beauté, Pierre Gaulon nous livre son second roman, l’énigmatique Noir Ego.
Je vous avais déjà parlé de cet auteur pour la sortie de La mort en rouge que j’avais grandement apprécié. Son style m’avait séduit et, c’est avec un plaisir non dissimulé, que j’ai entamé la lecture de Noir Ego.

4ème de couverture :

Au milieu de l’été, sur une aire d’autoroute, un homme disparaît. Il s’est littéralement volatilisé lors d’une simple halte en famille. Sa femme et ses deux enfants le recherchent désespérément avec l’aide d’un policier à la retraite rencontré par hasard. Philippe a-t-il décidé d’abandonner sa femme et ses enfants ? Ou alors est-il la proie de cet assassin en cavale qui sévit dans la région ? Quelles autres hypothèses pourraient expliquer cette incroyable disparition ? Bloquée sur l’aire d’autoroute à cause d’une violente tempête, face à l’incompréhension, une famille vole en éclats. Elle va de découvertes en découvertes et comprend bientôt que chaque homme possède une face cachée et des secrets inavouables… Derrière les apparences, se dissimule parfois la plus noire des âmes.

 

Mon avis :

Difficile cette chronique sera !

Comment faire pour ne rien dévoiler de l’intrigue, ne pas déflorer l’orientation que Pierre Gaulon a souhaité donner au texte ?

Peut-être en jouant le jeu de l’auteur et en ne vous parlant que par indices ou énigmes.

Le sujet principal est la disparition d’un honnête père de famille.

Définition du Petit Larousse : Disparition

  • Action de s'effacer, de s'estomper, de ne plus être perceptible 
  • Absence, plus ou moins bien expliquée, de quelqu'un, de quelque chose 
  • Fait de ne plus exister 
  • Mort de quelqu'un 

allez-y, faite votre choix !

Le leitmotiv d’une célèbre série TV était : « La vérité est ailleurs »… peut-être, où alors elle est ici, ou encore chez votre voisin. Pierre Gaulon brouille les pistes, il suggère. 

Dès le départ, les lecteurs de La mort en rouge seront surpris car on s’éloigne beaucoup de l’univers du premier roman de l’auteur. Pour ce qui est de la forme  du récit par contre, la filiation est évidente.

L’écriture est toujours aussi nerveuse et « cinématographique », le texte est servi par des chapitres très courts qui donnent un côté mordant à l'intrigue.

La famille est au centre de cette sombre histoire. Les parents comme les enfants tiennent un rôle important dans ce drame.

J’ai parfois eu l’impression de retrouver des sensations que j’avais étant gamin, quand je campais et que je passais la moitié de la nuit à observer le ciel étoilé, laissant voguer mon imagination.

Deux univers se télescopent : La réalité avec son lot de désillusions et de blessures, mais aussi l’enfance avec ses mystères et sa magie.

Noir Ego est une entité bicéphale à l’instar de l’astre lunaire. Le livre se lit très facilement et évite adroitement le piège de la redite.

 

City Edition

Mars 2014

299 pages

18€

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 09/03/2014 10:25

Un second roman aussi bon que le premier, c'est super.

Dubruit Danslesoreilles 05/03/2014 21:21

Merci Yvan!

gruz 05/03/2014 21:15

eheh belle chronique, tu nous as tendu un joli piège