Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Quand le Pouvoir des mots fait du Bruit dans nos oreilles mai 2014

Publié le 6 Mai 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Quand le pouvoir des mots...

Quand le Pouvoir des mots fait du Bruit dans nos oreilles mai 2014

Laetitia is back dans DBDLO!

Amis du blog qui fait du bruit, bonsoir !!!
Voilà un moment que nous ne nous étions vus. Que s’est-il donc passé en ce début d’année ? Des lectures, encore des lectures mais si peu de coups de cœur (là, je vous fais une moue dépitée).
Tirons du lot ce qui doit être tiré du lot.
Voici donc quelques conseils de lectures très chères et très ch
ers passionnés:

LA PERSPECTIVE DU PRIMATE de Jean-Fabien
Jean-Fabien, cadre supérieur, médite sur sa condition d'homme et rencontre des femmes de tous horizons (l'horizontalité étant un de ses objectifs secondaires)...
Envie de rire ?

 

Retrouve également mon entretien avec cet auteur, je suis fan !
 

 

***

LE MEMORIAL DES ANGES de Fabrice Pichon
Une enquête où plus que jamais le passé est une clé et les apparences trompeuses.

 

 

Là encore, j’ai eu le privilège d’un entretien avec cette plume du polar français.
 

***

UN NOMME PETER KARRAS de George P. Pelecanos
Alors là, je dis STOP ! Arrête-toi 5 minutes, lâche ton tricot ou ta clé à molette et viens découvrir ce petit bijou de littérature. Un roman noir digne de ce nom, un roman fort, dense et qui te cloue à ta chaise (ou à ton lit ou à la banquette du métro).
J'le dis pas souvent mais là, y a du coup d'cœur !


 

***

GRAND CHASSEUR BLANC de Denis Parent
Portrait d'un cinquantenaire auto-exilé à Bali plein de cynisme écrit avec des images qui percutent, des mots qui claquent et qui laisse un arrière-goût d’amertume. Succulent.

***

LA COUR DES INNOCENTS de Fabien Pesty
Retenez bien ! FABIEN PESTY ! FABIEN PESTY ! FABIEN PESTY !
« Non coupables, fous, irresponsables, ingénus, ils ont tous un alibi valable : ils étaient victimes d'eux-mêmes au moment des faits. Ce sont des choses qui arrivent et dont on parle, entre autres choses, à travers ces quinze instantanés d'histoires, parfois sombres, souvent cyniques, mais toujours à l'humour ravageur. »

***

SUN TOWER de Paul Colize
Ou comment Laurent Battard, vendeur de canapés aux aisselles détrempées, va devoir trouver sa place dans une intrigue monégasque trop grande pour lui.
Jamais déçue avec Mr Colize, jamais !


***

Et voilà que je vous laisse à nouveau en espérant vous retrouver très vite.
Merci encore à toi Mr Dubruit pour ta disponibilité et ta patience ;-)

 

Commenter cet article