Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Sang d'encre d'Atef Attia

Publié le 4 Juin 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Chronique de Sang d'encre d'Atef Attia

Atef Attia est un jeune auteur tunisien qui vient à l'aide d'amis, de créer sa propre maison d’éditions. Cette dernière se nomme Pop Libris et s’oriente vers la littérature « populaire ». Rendre accessible les livres est une noble cause, surtout quand elle est réalisée avec passion.

Sang d’encre est un recueil de 4 nouvelles noires, très noires.

4ème de Couverture :

Pour Steven Hicks, la chute des premiers flocons de neige est un funeste présage, celui du renouveau d'un cycle sanglant.

A Londres, Olyphant Blitch use de méthodes peu orthodoxes pour régler "définitivement" certains pépins administratifs. Ailleurs, les confessions d'un mari désespéré prennent une tournure inattendue. Quant à Ronnie Mc Tiernan, tueur à gages sur le retour, sa vie rangée bascule lorsqu'il se fait rattraper par les fantômes du passé.

Chacune de ces nouvelles est l'occasion d'une plongée dans les tréfonds de l'âme humaine, sur le versant noir des pulsions mortelles. Un périple mouvementé où la violence côtoie souvent l'absurde et où rien n'est jamais vraiment ce qu'il y paraît.

 

MON AVIS :

Atef Attia  nous convie à sa table pour un menu en quatre parties…  J’espère que vous aimez votre viande saignante !

La carte est belle et le format du livre est original puisqu’ il tient dans une poche de jean.

Les textes sont tous de bonne facture et l’auteur adopte un style simple et direct qui fait mouche.

Atef Attia part du quotidien pour mieux s’en jouer, le tordre pour enfin nous plonger dans l’obscurité.

La nouvelle la plus réussie est selon moi « Un boulot comme un autre » où Blitch, employé modèle d’un service recouvrement d’une banque londonienne, ne manquera pas de vous surprendre. Je suis resté scotché au bout de quelques pages à peine.

Vous ne ferez qu’une bouchée de ce livre qui malheureusement est trop court.

  À n’en pas douter, ce Sang d’encre n’est qu’un amuse-bouche en attendant quelque chose de plus consistant (en terme de quantité, car la qualité est bien là) de la part d’Atef Attia.

 

Pop Libris

2013

180 pages

7,8€

Commenter cet article