Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Lorsque j'étais un oeuvre d'art d'Eric-Emmanuel Schmitt

Publié le 6 Août 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Chronique de Lorsque j'étais un oeuvre d'art d'Eric-Emmanuel Schmitt

Voilà une bien étrange histoire que celle de lorsque j’étais une œuvre d’art. Tout commence par un suicide, ou plutôt une tentative. Le narrateur nous parle du jour où il a voulu mettre fin à sa vie du haut d’une falaise.

Alors qu’il était sur le point de sauter dans le vide, un individu pour le moins singulier lui fait une proposition : « Je ne vous demande que vingt-quatre heures. Donnez-les-moi. Si je n’arrive pas à vous convaincre de vivre, demain, ici, à la même heure, mon chauffeur vous ramènera et vous vous suiciderez ».

Ce jour marquera la renaissance de Tazio, à moins que cela ne soit plutôt sa fin.

Son sauveur est  un célèbre artiste qui transformera le malheureux en œuvre d’art vivante.

 

L’auteur n’hésite pas à bousculer le lecteur

 

Ce roman d’Eric-Emmanuel Schmitt est un conte, une fable, et  pourrait presque être une légende. Tazio vit dans l’ombre de ses deux frères jumeaux stars des podiums. Il n’arrive pas à trouver sa place dans l’existence et est incapable de se voir autrement que par le prisme de ses échecs. Quand il deviendra une œuvre d’art, il connaitra les affres du succès, il se sera perdu.

Ce livre pose beaucoup de questions : « Est-ce que nous nous voyons tels que nous sommes ? Les autres nous voient-ils tels que nous sommes ?  Peut-on vivre heureux par procuration ? Où prend fin l’Art et quand commence le sensationnel ? » et les réponses apportées sont plus que convaincantes.

L’auteur n’hésite pas à bousculer le lecteur et parfois, à  le mettre mal à l’aise. L’écriture est plaisante et l’on ne s’ennuie jamais.

Je me suis demandé, à un moment du livre si le » lorsque j’étais une œuvre d’art » ne faisait pas référence à la condition du héros avant sa transformation en sculpture vivante, car, après tout, je pense que nous sommes tous des œuvres d’art par nature.

Je découvre les écrits d’Éric-Emmanuel Schmitt avec ce texte et j’ai beaucoup apprécié.

 

4ème de Couverture :

Abattu par sa normalité, sa vie trop ordinaire, effacé par le succès de ses deux frères mannequins, le cadet Firelli décide de mettre fin à ses jours en sautant d'une falaise. Mais c'est le moment que son "Bienfaiteur", le célèbre artiste Zeus-Peter Lama, choisit pour venir à lui et lui proposer de changer de vie, littéralement. Le retour à zéro, le faire disparaître et le créer de nouveau, pour devenir unique: la plus belle oeuvre d'art du sculpteur-créateur.
Suite à son entière (et étrange!) transformation physique, Firelli devient enfin le centre d'intérêt du monde entier. Et par dessus tout, plus célèbre encore que ses deux frères détestés. Mais peut-on sacrifier toute son identité et sa liberté pour obtenir ce qu'on a toujours voulu?

 

Le livre de poche

2002

250 pages

5.60€

 

Commenter cet article

Dubruit Danslesoreilles 06/08/2014 22:46

Merci à vous d'avoir pris le temps de me lire. J'ai le sentiment du devoir accompli

Evie & Darcy 06/08/2014 20:19

Merci pour votre travail sur cette œuvre originale! Vous avez su me donner l'envie de le découvrir...