Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Nocturnes de John Connolly

Publié le 31 Octobre 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Chronique de Nocturnes de John Connolly

John Connolly est principalement connu pour ses Thrillers mettant en scène Charlie Parker, son personnage fétiche.

Avec Nocturnes, il nous délivre un recueil de nouvelles fantastiques, 19 au total ! 19, ça fait tout de même beaucoup, on ne peut pas dire que l’éditeur se moque du lecteur. Voilà pour la quantité. Et pour la qualité ?

Stephen King, es-tu là?

Nocturnes s’ouvre sur une longue nouvelle de 85 pages, « La balade du cow-boy cancéreux », qui est excellente ! Incontournablement, on pense à Stephen King pour le côté « redneck » du texte.

Les autres nouvelles font en moyenne 15 pages (sauf à la fin de l’ouvrage où les plus courtes sont regroupées) et abordent des sujets variés : croque mitaine, peur nocturne, fratrie universitaire aux allures de sectes, sorcières, vampires…

Une profusion de nouvelles variées

Certains thèmes sont présents en filigrane dans bon nombre d’histoires comme celui de l’enfance ou celui de la religion.

J’ai un peu décroché en toute fin de livre, la faute à cette profusion de nouvelles et à leur taille très courte dans les dernières pages.

Ce n’est pas bien grave car j’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture. John Connolly est très doué pour faire trembler le lecteur et ses clins d’œil aux maitres (Poe, Lovecraft…) sont appréciables.

 

4ème de couverture :

Vampires, maisons hantées, mal mystérieux qui se propage, mythe du Golem, démons prédateurs, fantômes vengeurs... Ce recueil d'une vingtaine de nouvelles aborde tous les genres du fantastique. Exemples :
Miss Froom est une vieille retraitée anglaise qui s'occupe de son jardin du soir au matin. Quand un étranger de passage lui offre son aide, elle accepte. Après tout, ce n'est pas si souvent que du sang frais se présente. Et puis, un corps séché ne constitue-t-il pas ensuite le meilleur des engrais ?
La maison de M. Gray est construite sur la tombe d'une réincarnation de Lilith. Le jour où il entreprend des travaux, il risque de réveiller quelques démons endormis...
Dans cette université anglaise très select, quelques élèves boursiers sont accueillis. À la fin de l'année, leurs os sont remis aux diplômés appartenant à la bonne société dans de jolis écrins garnis de velours...
Une anthologie sombre et obsédante. Un prétexte pour laisser la lumière allumée avant d'aller se coucher.

                                                                                                                                              

Editions J’ai lu

Octobre 2014

382 pages

7.60€

Commenter cet article