Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Le sang des sirènes de Jean-Francois Thiery (chronique)

Publié le 21 Décembre 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Le sang des sirènes de Jean-Francois Thiery (chronique)

Jean François Thiery est un habitué de DBDLO. En deux ans, on peut dire que le bonhomme a était productif : Le Thriller ésotérique « Leonis Tenebrae » (2013) ; le pilote d’« Expert Consulting » (2013), le premier tome de cette série « Le contrat Magellan » (2013), l’introduction de sa nouvelle équipe d’enquêteurs « Wolf » (2014) et le roman qui fait suite « Le sang des sirènes » tout juste sorti ce mois-ci.

« Wolf, un fin limier »

Wolf et sa brigade vont enquêter sur une vague de suicides de jeunes filles qui cache peut-être quelque chose de bien plus sordide qu’il n’y parait. C’est avec plaisir que l’on retrouve tous les figures de l’équipe que nous avions découvert dans « Wolf ». On peut dissocier deux histoires dans « Le sang des sirènes »: celle des morts suspectes et la quête personnelle que mène Wolf pour trouver l’assassin de sa mère. Cette manière de construire le récit est diablement efficace, car d’un côté nous avons une intrigue de fond déjà mis en place dans le pilote qui fidélise le lecteur aux héros récurrents et, en parallèle, il y les investigations de la troupe pour résoudre l’énigme en cours un peu à la manière de la référence du genre : Franck Thilliez.

 « Thriller en milieu gothique »

Autre point marquant : l’ambiance du roman. L’enquête se passe dans le milieu du métal gothique et Jean François Thiery en fait une description très réussie. J’ai beaucoup aimé ce climat sombre et étouffant. Des thèmes universels sont également abordés comme la révolte des adolescents envers l’autorité parentale, les difficultés de communication entre ces deux partis, la manière dont peuvent réagir les proches d’un enfant malade…

Il n’y a pas à dire, Jean François Thiery progresse de livre en livre. Il frappe fort avec « Le sang des sirènes » qui est un cran au-dessus de ces précédents ouvrages.

Voici donc une bien belle lecture, en espérant que ça ne soit pas l’Ultima Forsan*.

Je vais de ce pas lire « La vie en bleu », le premier recueil de nouvelle de Jean François Thiery qui est sorti en 2011 et  est réédité ce mois-ci toujours aux éditions Ex Aequo.

 

* «  La dernière peut-être », Ultima Forsan est aussi le nom du groupe de métal que l’on va suivre dans le livre.

 

 

4 ème de couverture:

La mort rôde dans les lycées de Saint-Denis, et elle est très sélective. Une drogue aux propriétés redoutables fauche les rangs de groupies gothiques. Vague de suicides, ou meurtres en série ? Le groupe du commissaire Wolf est sur la brèche, et il n'hésite pas à mobiliser la psychologue clinicienne Aphrodite Pandora. Ils ont peu de temps pour neutraliser cette filière toxique et insaisissable, une organisation qui empoisonne la jeunesse avec une terrifiante brutalité. Le monstre est tentaculaire. Il prend sa source dans un passé que l'on croyait révolu. Il s'installe au coeur des violences conjugales. Il se nourrit de délinquants précoces qui jonglent adroitement avec proxénétisme et trafic d'Ecstasy. Il triomphe sur les marbres des hôpitaux. Et toujours, il danse sur la musique hallucinante de ULTIMA FORSAN. Dans cette nouvelle aventure du groupe WOLF, l'auteur nous plonge dans une enquête haletante entre Paris et Berlin, sur les traces de cauchemars adolescents, des peurs inscrites au plus profond de nos psychés. Quand les souvenirs traumatiques se mêlent aux frayeurs présentes, personne n'en sort indemne. Et vous ? Tenterez-vous le diable ?

 

Editions Ex Aequo

Décembre 2014

236 pages

19€

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 23/12/2014 19:38

Une maison d'édition qui propose de bons titres, je trouve.