Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Les Ecorchés vifs (Les Rédempteurs) d'Olivier Vanderbecq

Publié le 24 Janvier 2015 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques

Les Ecorchés vifs (Les Rédempteurs) d'Olivier Vanderbecq

Olivier Vanderbecq est un nouveau venu dans le milieu du polar. En 2014, ce nordiste de 41 ans publie le premier volume d’une trilogie. : Les Ecorchés vifs (Les Rédempteurs).

« Le gangster, la gamine et le flic »

Pierre est un gangster certes, mais un gangster qui a de la classe. Alors qu’il rentre des Pays-Bas (où il a rondement mené ses affaires) au volant de sa Jaguar direction le sud de la France il croise le chemin d’une ado en fâcheuse posture. La demoiselle est en effet en proie à une troupe de malfrats qui compte bien abuser d’elle. Pierre va tenter de la sortir de ce guêpier, non sans faire couler le sang.

De son côté, Damien est lieutenant de police à la SRPJ de Lille. Archétype du flic à la dérive (alcoolique et dépressif) il remontera la piste de Pierre.

« Une écriture épileptique »

Les 150 premières pages mettent en scène la rencontre de Pierre avec la jeune Alicia. Olivier Vanderbecq a pris le parti de marquer les esprits avec une écriture ultra stylisée bourrée d’effets. C’est un peu comme regarder un film de Guy Ritchie. Ça va vite, le rythme est soutenu et la violence est au rendez-vous. Les répétions de mots dans plusieurs phrases qui se suivent est une technique que j’aime beaucoup. L’auteur ici en use… et en abuse un peu selon moi. Pourtant, malgré cette réserve, le fait est que le texte frappe et se démarque des autres productions. La relation entre Pierre et Alicia est très intéressante et m’a fait penser à celle de Réno/Portman dans Léon de Luc Besson.

La suite est (un peu) plus conventionnelle, mais agréable à lire.

« Affaire à suivre… »

Même si je n’ai pas été totalement convaincu par Les Ecorchés vifs, il ne fait aucun doute que je suivrais avec curiosité les prochains livres d’Olivier Vanderbecq, car, si la plume est encore jeune et que certaines choses doivent être, à mon sens, canalisées, l’auteur dégage déjà une forte personnalité et ça, c’est une qualité.

 

4ème de couverture :

Un élégant quadragénaire en route pour le sud de la France. Un jeune flic alcoolique sur la sellette. Une pauvre gamine paumée. Une communauté de gitans. Rien ne les prédisposait à se rencontrer. Et pourtant… Entre la capitale des Flandres et une petite station de Haute-Savoie, leurs routes vont se croiser, leurs destins se lier et leurs vies basculer. Pour vivre. Ou juste survivre ! Né en Belgique en 1973, l’auteur est un lecteur compulsif, fin cuisinier, père à l’imaginaire débordant, consommateur frénétique de musique et de cinéma, il vit à cent à l’heure sans jamais se poser et impose sa boulimie culturelle à sa tribu. En 2013, il choisit d’écrire un roman : Les Écorchés Vifs, premier volume d’une trilogie.

 

EditionsAmalthée

2014

432 pages

24 €

Commenter cet article