Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Le Cri de Marc Falvo

Publié le 11 Mars 2015 par DBDLO in Chroniques, coups de coeur

Le Cri de Marc Falvo

Il y a parfois certaines associations d’idées qui, bien que résultantes de liens fantaisistes et hasardeux, aboutissent à une analyse pertinente.

Non, vous n’êtes pas sur un blog de débat philosophique, mais bien sur DBDLO. Je vous explique le pourquoi de ma réflexion, elle découle de ma lecture de « Le cri » de Marc Falvo.

"Le cri en thème"

Pour moi, « Le Cri », c’est un tableau de l’expressionniste norvégien Edvard Munch.

Cette peinture, dérangeante et angoissante, m’évoque la couverture du chef-d’œuvre de Maupassant « Le Horla » car il a servi d’illustration pour la collection Folio.

Donc, quand j’ai commencé « Le cri » de Marc Falvo, j’avais ce classique de la littérature fantastique en tête, de manière complètement alambiquée et subjective, je vous l’accorde. Pourtant, après lecture, il n’est pas insensé de mettre en parallèle ces livres tant le climat de folie sous-jacente est proche chez l’un comme chez l’autre.

Paul, un trentenaire, emménage dans un  appartement pour fuir les rats qui ont envahi son précédent domicile. Il découvre dans son nouveau logis, par le plus grand des hasards, un texte étrange qui semblerait être une nouvelle écrite par l’ancien occupant.

"Une aura de mystère"

 

Bon, je ne vous en dis pas plus, de toute manière, Le Cri, c’est un peu comme un film de Lynch : indescriptible et mystérieux.

J’ai beaucoup apprécié de ne pas maitriser ce vers quoi Marc Falvo voulait m’emmener. Très vite, je n’ai plus cherché à comprendre, je me suis laissé porter et vous savez quoi ? J’ai plané.

L’auteur a choisi de varier les types de narration. Le récit à la première personne domine, mais vous trouverez également : la retranscription des nouvelles découvertes dans l’appartement, des extraits d'articles, un bout de scénario d’une série TV, un passage issu d’un journal intime… Pour une prise de risque, c’en est une ! Pourtant, loin de perdre le client, ces enchainements donnent une certaine fraîcheur à l’ensemble et permettent à Mr Falvo de contourner les désagréments inhérents aux huis clos (tout se déroule dans l’immeuble).

Apprêtez-vous à rentrer dans la tête de Paul, préparez-vous à sombrer dans la folie.

 

 

 

4ème de couverture:

Un nouvel appartement, loin des rats Mais sous l'apparente blancheur Des mots cachés, des récits, tel un cri Un appel au crime Scénariste et romancier, Marc Falvo nous plonge ici dans une ambiance que ne renierait certainement pas le cinéaste David Lynch. Thriller littéraire, récit atmosphérique, Le cri se révèle être une oeuvre aussi étrange qu'envoûtante.

 

Editions Fleur Sauvage

Février 2015

292 pages

17.2€

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 11/03/2015 17:52

Est-ce que, comme dans les films de Lynch, on nage en plein rêve tout au long de la lecture ?