Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Paradis 123 de Bénédicte Boullet

Publié le 15 Mars 2015 par DBDLO in Chroniques

Paradis 123 de Bénédicte Boullet

Je connaissais surtout le travail de Bénédicte Boulet pour ces illustrations de livres jeunesse. Eh oui, une fois n’est pas coutume, c’est grâce à ma fille âgée de 4 ans que j’ai découvert cette auteure qui officie également dans le monde sombre du polar pour adulte (et aussi pour les 7-10 ans pour la collection polar en Nord junior).

« 1,2,3 Keller me voilà… »

Exit  « les chaussettes de Miss Abeille », « Un petit cochon dans la salle de bains » et « Tueur Nain » (très bon au demeurant pour initier nos chers bambins aux joies de la lecture), bienvenu à « Paradis 123 ».

Après « Dans les brumes de Saint-Omer » et « Saint-Omer paranoïa », voici donc le 3e volet des enquêtes du lieutenant Keller de la PJ de… Saint-Omer bien sûr !

Kevin Lecomte, tout juste majeur, décide de quitter le foyer familial le jour même de ses 18 ans. Fuir serait d’ailleurs un terme plus approprié tant le garçon désire échapper à sa mère, une alcoolique notoire qui fait de la vie du jeune homme un véritable calvaire.

« 4,5,6 pour remonter la piste… »

Dans cette fuite en avant Kévin trouvera refuge chez Thibaut, une connaissance plus qu’un véritable ami, qui lui fournira le gite et le couvert. Très vite, le fugueur comprend que son hôte providentiel a de bien obscures relations avec des individus pas vraiment recommandables. De fils en aiguilles, Kévin sera embarqué dans un road trip sanglant sur fond de règlement de compte entre narcos trafiquants. Dans cette course effrénée, il croisera la route du lieutenant Keller en proie à une ombre exhumée du passé.

Bénédicte Boullet nous convie à une chasse à l’homme qui nous fera voyager d’Amsterdam à Saint-Omer.

« 7,8,9 il nous faut des preuves »

Kévin est un personnage touchant que la vie n’a pas épargné. Le thème de la filiation est présent tout le long du livre et j’ai beaucoup aimé l’angle sous lequel l’auteure l’a traité.

J’ai d’abord été troublé par la plume de Bénédicte tout en délicatesse, parfois même poétique. Cette sensibilité est indéniablement le point fort de ce polar. C’est en cela que Paradis 123 tire son épingle du jeu et en fait un livre très plaisant à parcourir.

4ème de couverture:

Dès qu'il atteint sa majorité, Kevin Lecomte fuit une mère dévastée par l'alcool. Il trouve refuge à Saint-Omer chez Thibaut, une connaissance rencontrée lors d'une soirée. L'adolescent découvre chez son hôte l'argent facile grâce au réseau Paradis 123. Drogue, assassinat, malversation financière : les ressources de cette impitoyable organisation sont multiples. Le lieutenant de police Keller, vieille connaissance de la mère de Kevin, plonge dans le chaos pour tenter d'en sortir le jeune homme. Sans certitude de retour

Editions Ravet-Anceau

Février 2014

264 pages

12 eur

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 16/03/2015 11:07

Un polar poétique ? C'est assez rare pour être noté.