Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

La quadrilogie du Bourbon Kid par Anonyme

Publié le 17 Mai 2015 par Laetitia Robert in Chroniques, coups de coeur

La quadrilogie du Bourbon Kid par Anonyme

La saga du Bourbon Kid vous connaissez?

Alors partez pour Santa Mondega, une ville des États-Unis proche de la frontière mexicaine. Ne cherchez pas sur une carte vous ne la trouverez pas. Partez à la rencontre de personnages complètement déjantés, des gros bras qui ne cherchent qu'à tuer.

Vous n'êtes pas dans un livre vous êtes dans un western, le Far-West, sa poussière, ces maisons de bois, ces chevaux, ces longs manteaux, son saloon et ces fusillades.

Quatre volumes où l'auteur anonyme fait se rencontrer des policiers, des moines, des tueurs à gages, les midinettes. Vous voulez du sang, de la violence, de la brutalité souvent gratuite, entrez dans Le Livre sans nom, premier tome et vous en aurez du gras, du lourd, du too much. Tout commence avec le Bourbon Kid, meurtrier encapuchonné qui devient fou lorsqu’il boit du bourbon et qui va provoquer la tuerie la plus monumentale qui soit, moteur d'une enquête de police menée par une brigade assez particulière. Hémoglobine à foison, cervelle sur les murs, le ton est donné, ça va décoiffer .

 

                Une suite? L'Œil de la lune.
Et non pas de suite mais plutôt un retour dix-huit ans plus tôt nous dévoilant un peu plus le Bourbon Kid, toujours dans le même style survolté et jubilatoire qui marque les esprits et où la quasi totalité des protagonistes vont disparaître, décapités, égorgés, fusillés. Dans ce deuxième opus on s'amuse toujours autant. Ça saigne, ça boit, ça s’injurie pour un collier qui rend invincible, qui devient le centre d’intérêt de tous les personnages. Un peu de surnaturel pour saupoudrer tout ça :vampires, morts-vivants, loups garous. Un style complètement déjanté, drôle et loufoque. Vous n'êtes pas en train de lire, vous êtes face à un écran de cinéma regardant du Tarantino ou du Rodriguez.

C'est glauque, jouissif parfois vulgaire mais très addictif et on en redemande.

 

                Alors nous on en veut encore avec Le Cimetière du Diable. Mais la, un peu déçue. Bien que le style reste le même,  on est ici dans un concours de chants où les candidats meurent les uns après les autres . Fini le saloon on est à l'hôtel, face à des personnages caricaturés Elvis Presley, James Brown, Janis Joplin et des personnages morts dans le deuxième opus réapparaissant car c'est encore un retour situé juste avant le premier volume. Peut être un opus inutile ou qui n'apporte rien à l'histoire du Bourbon Kid. C'est un peu ennuyant, trop de quiproquo. La magie des premiers tomes n'est plus vraiment la même. Si humour noir, tueries et situations rocambolesques sont toujours d'actualité et que le fond reste le même, du second degrés, la forme est plus pauvre, parfois ridicule et notre Bourbon Kid trop gentillet (lui pour qui tuer est une profession de foi cherche ici à ne tuer personne) y rencontre l'amour.

 

                Alors cette suite, une vraie suite on va l'avoir?

Et l'ultime volet de paraître. Oublions Le Cimetière du Diable et entrons dans Le Livre de la mort dont l'histoire se situe entre Le Livre sans nom et L' Œil de la lune.
Retrouvons une histoire complètement loufoque, improbable, tordue. On retrouve le même registre des deux premiers tomes, l'action de L'Œil de la lune pour laquelle on était resté sur notre faim, la tuerie monumentale dans le saloon de Sanchez. Le plaisir de retrouver notre aventure remplie de vampires, de loups garous, de créatures de la nuit toujours plus cruelles, de nos personnages peut être pas attachants mais dont les agissements nous plient de rire et d'effroi et enfin on a une réponse à nos questions et interrogations.

C'est forcément vulgaire, immoral et gore dans la description des tortures par exemple très explicite mais cette histoire totalement décalée laisse des traces et secoue notre esprit. C'est la fin, notre antihéros a trouvé l'amour. Comment ?  De l'amour dans ce monde de bruts ! C'est mon côté fleur bleue.


                Et voilà il n'y aura je pense pas de suite. Tout a été dit et surtout fait : un max de morts du côté des méchants. Comment ? Une morale! et une happy ending!
Dans un rythme tenu tambour battant notre auteur anonyme a tenu le pari de nous faire entrer dans un univers unique et atypique où thriller, rock, horreur et comique se mêlent, s’emmêlent, nous entraînent vers le burlesque et le gore et nous faire rire aux larmes parfois.
Vous lirez ces livres tel vous regarderiez un western spaghetti.
Pari gagné M. Anonyme, vous m'avez conquise.

La quadrilogie du Bourbon Kid par Anonyme

Le livre sans nom

Anonyme

Editions Sonatine

Quatrième de couverture :


Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets…
Un mystérieux tueur en série, qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom…
La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique…
Deux flics très spéciaux, un tueur à gages sosie d’Elvis Presley, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d’œil à Seven et à The Ring… et voilà le thriller le plus rock’n’roll et le plus jubilatoire de l’année!

Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte.
II a ensuite été publié en Angleterre puis aux Etats-Unis, où il connaît un succès fulgurant.

La quadrilogie du Bourbon Kid par Anonyme

L' Œil de la lune

Anonyme

Editions Sonatine

Quatrième de couverture :

Personne n’a oublié le Bourbon Kid, mystérieux tueur en série aux innombrables victimes. Ni les lecteurs du Livre sans nom, ni les habitants de Santa Mondega, l’étrange cité d’Amérique du Sud, où sommeillent toujours de terribles secrets. Alors que la ville s’apprête à fêter Halloween, le Bourbon Kid célèbre lui le dix-huitième anniversaire de son premier homicide. Il est alors loin de se douter qu’il est devenu la proie d’une agence très spéciale. Une proie particulièrement coriace, de celles qu’il ne faut pas rater, sous peine d’une impitoyable vengeance. Mais cela n’est rien à côté de ce qui attend Santa Mondega lorsqu’une mystérieuse momie disparaît du musée local…

Avec Le Livre sans nom, diffusé sur Internet avant de devenir l’un des premiers ouvrages cultes du siècle nouveau, un auteur anonyme nous donnait pour la première fois l’équivalent littéraire des films jubilatoires et explosifs de Quentin Tarantino ou de Roberto Rodriguez. Avec L’œil de la lune, le même auteur, toujours aussi anonyme et déjanté, revient sur les lieux du crime pour un nouvel opus, tout aussi inclassable, de cette saga survoltée et jubilatoire.

La quadrilogie du Bourbon Kid par Anonyme

Le Cimetière du Diable

Anonyme

Editions sonatine

Quatrième de couverture :

Vous n'avez pas lu Le Livre sans nom ? Vous êtes donc encore de ce monde, et c'est tant mieux. Parce ce que vous allez pouvoir assister à un spectacle sans précédent, mettant en scène Judy Garland, James Brown, les Blues Brothers, Kurt Cobain, Elvis Presley, Janis Joplin, Freddie Mercury, Michael Jackson... et le Bourbon Kid.

Les héros du Livre sans nom se retrouvent en effet dans un hôtel perdu au milieu du désert pour assister à un concours de chant au nom prometteur : « Back From The Dead »

Imaginez un Dix petits nègres rock revu et corrigé par Quentin Tarantino... Vous y êtes ? C'est encore mieux !

La quadrilogie du Bourbon Kid par Anonyme

Le Livre de la mort

Anonyme

Editions Sonatine

Quatrième de couverture :

Il est sans doute préférable pour votre bien-être que personne n’inscrive jamais votre nom dans Le Livre de la mort, sans quoi il vous resterait très peu de temps pour formuler vos dernières volontés. Aussi on peut aisément comprendre que celui-ci fasse l’objet de multiples convoitises, en général assez mal intentionnées. Et que quelques contrariétés guettent son actuel détenteur, l’infortuné Sanchez.

Officiellement mort, le Bourbon Kid, le tueur le plus impitoyable que la terre ait jamais portée, devrait, pour sa part, pouvoir aspirer à des jours heureux en compagnie de Beth, son amour de jeunesse enfin retrouvé. Encore faudrait-il que sa nouvelle identité reste secrète, sans quoi ses nombreuses victimes et ses ennemis, plus nombreux encore, pourraient bien s’unir pour élaborer une terrible vengeance. Mais quand Beth est kidnappée et qu’il s’avère être le seul à pouvoir sauver la petite ville de Santa Mondega d’un terrible bain de sang, le Bourbon Kid n’a plus qu’une solution : revenir d’entre les morts. Plus sauvage et impitoyable que jamais.

Vous pensiez ne jamais plus rien pouvoir lire de plus déjanté et jubilatoire que les trois premières aventures du Bourbon Kid ?

Vous aviez tort.

Commenter cet article

winproof 02/02/2016 15:21

exact, je vient de commencer le 5eme tome! tjs aussi déjanté, un vrai plaisir

Gaylord 17/05/2015 21:29

Exact!

Smadj 17/05/2015 19:52

Superbes chroniques :D
Et si un cinquième opus est annoncé pour septembre !!!