Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Level 26 d'Anthony Zuiker

Publié le 13 Juin 2015 par Laetitia Robert in Chroniques, coups de coeur

Level 26 d'Anthony Zuiker

Quand Anthony Zuiker, plus connu comme scénariste et producteur notamment de la célèbre série Les Experts se met à l’écriture, ça donne çà : Level 26.

Level 26 est une suite romanesque policière constituée de 3 thrillers : Dark Origins, Dark Prophecy  et Dark Revelations. Les grands criminels du monde entier sont classés selon leur dangerosité sur une échelle de 1 à 25. Cependant certains tueurs à la cruauté extrême, insaisissables, qui se caractérisent par leur no limit sont classés dans le niveau 26...

 

            C'est l'agent Steve Dark qui mène l’enquête, poursuivant un psychopathe sans scrupule ni sentiments souhaitant simplement assouvir son désir insatiable de sexe et de destruction, filmant ses atrocités pour mieux s'en délecter ensuite.

Dark s’était juré de cesser de traquer ces criminels de niveau 26 après que l'un d'entre eux a tué sa famille. Reconnaissant la signature de l'assassin de sa famille, Dark n'a plus d'autre choix que de se remettre au travail et d'y mettre fin.

 

            Il s'agit du 1er livre paru en France d'Anthony Zuiker et pour le coup une réussite.

C'est un livre prenant dont il est difficile de se défaire dès les premières pages dévoilées.

Nous partons à la poursuite d'un tueur né, diabolique, qui tue au hasard de ces déplacements poursuivi  par un flic qui n'a plus rien à perdre quand le tueur s’immisce dans sa vie. Nous entrons alors dans un décors fait de sang, de douleur, de mort, un univers perverti, démoniaque parfois à la limite du supportable. Sqweegel ainsi nommé par la brigade paraît comme une créature surnaturelle, inhumaine, vêtue de latex ( je vous laisse découvrir les détails de cette vêture pour laquelle Sqweegel doit se raser jusqu'à l'anus !!! et s'enduire de beurre!!!) semant des indices pour mieux tromper Dark.

La personnalité de Dark est elle aussi largement décrite tout au long de ces tomes, chaque tome nous menant vers une véritable descente aux enfers encore plus écrasante pour notre flic déjà très éprouvé par son passé.

 

            L'originalité de ces thrillers tient toutes les vingt pages environs : une vidéo* est mise en ligne ne dévoilant que des détails de l'histoire. Ne pas les regarder ne retire rien à l'intrigue. J'ai moi même fait le choix de ne les regarder qu'à la fin de ma lecture. En effet à chaque roman je me fais ma propre idée des protagonistes, de leur apparence. Je ne voulais pas être influencée par les vidéos et rester sur l’idée que je me faisais de Dark, de Riggins son partenaire et de Sqweegel le tueur.

 

            Ce livre est efficace, c'est un roman policier écrit comme une série TV, et parfois, avec parcimonie, un petit clin d’œil à la série les experts. Des personnages et une enquête de qualité, un thriller qui tient en haleine, Zuiker a réussi pour qui aime les polars un peu gores.

Je vous laisse découvrir les deux autres tomes qui vous en apprendront encore plus sur Dark en chasse avec deux autres tueurs de niveau 26, se glissant dans leur peau pour mieux les appréhender.

Mais cherche t-on le bon prédateur ?

A vos lectures.

 

*www.level26.com

 

 

 Level 26

 Anthony Zuiker

 édition J'AI LU

 

Quatrième de couverture

 

Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité. Un tueur échappe à cette classification. Cruel à l'extrême, insaisissable, sévissant sur tous les continents, il ne connaît aucune limite ni aucun mode opératoire de prédilection : c'est le niveau 26. Un seul homme peut l'arrêter. Il s'appelle Steve Dark, et depuis que ce monstre a massacré sa famille, il s'est juré de cesser de traquer les psychopathes. Mais bientôt, il n'aura plus le choix.

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 15/06/2015 10:43

Ce premier tome m'avait déçu, alors je n'ai pas eu envie de continuer la série.