Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Sa vie dans les yeux d'une poupée d'Ingrid Desjours

Publié le 18 Juin 2015 par Laetitia Robert in Chroniques

Sa vie dans les yeux d'une poupée d'Ingrid Desjours

Un drame familial, une rupture qui mène à la folie, comment se reconstruire ensuite si ce n'est en s'inventant une autre vie : sa vie dans les yeux d'une poupée.

 

         C'est le premier livre que je lis d'Ingrid Desjours et c'est une découverte savoureuse, étrange parfois dérangeante. Ingrid Desjours a su recréer un univers plein de perversion et de noirceur. Nous suivons la chute inéluctable et toujours plus rapide vers la folie d'une jeune femme Barbara qui vit sa médiocre vie au travers de ses poupées, et l’enquête de Marc, flic prêt à tout pour l’arrêter. Chaque page nous amène son lot de douleur. L'auteur décortique les mécanismes émotionnels et réactionnels de ces personnages à la personnalité double.

Comment une jeune femme déchirée par la vie, sombre dans une folie meurtrière dont elle n'est plus maître, menant une vie parallèle encore plus noire que sa propre existence déjà bien entachée affectivement et comment  Marc se consume en jouant à la roulette russe, dégoûté de lui-même et des autres, toujours prêt à se compromettre et s'impliquer personnellement quitte à tout faire flancher.

 

         Inceste, viol, meurtre, tels sont les moteurs qui poussent notre protagoniste à tuer. Accident, mort, misogynie tels sont ceux qui poussent  notre flic à enquêter. Desjours malmène ses personnages. Ce sont des écorchés, des accidentés de la vie. Si Marc, flic de choc est physiquement marqué, Barbara, ersatz de femme fatale, est psychologiquement tourmentée. C'est une folie qui touche à la fois le corps et l'esprit. Un homme cassé, flic handicapé et une femme-enfant, meurtrière dérangée, nous sommes face à des opposés qui s'attirent. Alors que Marc cherche à redevenir un être humain, Barbara devient Barbie, poupée qui désorbite ses amants. Alors que lui refait surface, elle s'enfonce encore plus profondément. C'est là toute la complexité de ce livre et de son étonnante écriture qui humanise l'inhumain et Ingrid Desjours a su d'une manière violente, éprouvante rendre ces égarés attachants. Talentueuse auteure qui nous porte vers un final magistral dans son horreur.

 

         Une lecture terriblement prenante réservée à un public averti. Plus jamais vous ne regarderez les poupées avec le même œil. Un thriller psychologique sombre, angoissant mais si réaliste dans lequel j'ai plongé sans retenue.

Nuit blanche assurée.

Vous me suivez ? Allons jouer !

 

Sa Vie dans les Yeux d'une Poupée

Le nouveau roman d'Ingrid Desjours est disponible aux éditions Plon. (2013).

 

Quatrième de couverture :

Barbara, vingt-quatre ans, a tout oublié de l'horreur qu'elle a vécue, ce soir d'hiver dans un parc désert. Pourtant, de cette incursion au cœur de la douleur et de l’épouvante, elle n'est pas revenue seule : elle a ramené avec elle une vision, une hallucination tenace, entrevue à travers les lambeaux de son cauchemar. Une image avec qui la jeune femme vit. Hantée, obsédée. Et habitée par une soif inextinguible de vengeance dont la poupée qu’elle vient de s’offrir se fait le relais. C'est comme ça que la douce Barbara se laisse progressivement posséder par un double maléfique. Et commet en son nom les pires atrocités. Sur ses traces, Marc Percolès, flic provocateur et omniscient, au corps et au cœur plus couturés que Frankenstein. Il est le premier à faire le lien entre la petite esthéticienne sans histoire et le monstre qui torture des hommes, la nuit tombée. Prêt à tout pour la coincer, il n'hésitera pas à sortir du cadre légal pour arrêter l'escalade de violence. Mais, en cours d'enquête, il comprendra que Barbara ne tient pas forcément les rênes de sa folie, et que d'autres personnes de son entourage ont tout intérêt à ce qu'elle continue. Et que, elle aussi, il devra la sauver.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 21/06/2015 18:54

Une grosse grosse déception pour moi. Tout est convenu dans ce roman.