Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Frontiers de Christophe Wild

Publié le 21 Juillet 2015 par DBDLO in BD

Chronique de Frontiers de Christophe Wild

Avec Frontiers, Christophe Wild, parisien habitant actuellement au Québec, signe sa première BD où il sévie à la fois en tant qu’auteur que dessinateur (eh oui, c’est connu, on n’est jamais aussi bien servi que par sois même !).

La scène d’intro est saisissante, nous sommes spectateurs d’une traque en plein dans les années 60. Une demoiselle en détresse tente d’échapper à un mystérieux agresseur. L’ambiance est posée. Pourtant, le récit prend une tout autre tournure à la fin de cette séquence. On se croyait dans un polar et voilà qu’apparaissent des vampires, des extra-terrestres, des robots géants, des androïdes sexy assassins d’hommes… Les saynètes s’enchaînent sans forcément avoir de rapports entre elles.

Il y aura tout de même un fil rouge avec une investigation menée par le BAD (des Men In Black enquêtant sur tout ce qui a trait à la menace paranormale ou extraterrestre) au sujet de disparitions de jeunes femmes.

Vous l’aurez compris, le sujet est assez chaotique, mais un second opus est prévu et il justifiera surement certains passages de ce premier tome.

Le point fort de Frontiers est assurément les dessins de Christophe Wild qui sont de toute beauté et très soignés. Dans un style hyper réaliste, l’auteur enchaine les planches en nuances de gris (n’y voyez là aucune allusion avec un quelconque bestseller, encore que les personnages féminins de la BD sont diablement sexy) ou sépia parfois rehaussées d’une touche de rouge sang (effet visuel garanti !)

Il y a de très nombreuses références, au passage, j’ai pesé à : Men In Black (forcément), Sucker Punch (pour le type de narration), le cycle des robots d’Asimov…

Voilà donc une BD avec de grandes qualités visuelles, reste à espérer que le prochain volet lèvera le voile sur la direction scénaristique employée.

4ème de couverture:

1963, quelque part en Europe. De nombreuses communautés extra-terrestres sont installées dans les villes et vivent depuis plusieurs décennies parmi les humains. Acceptant de partager leur technologie, il a fallu néanmoins créer un organisme indépendant, le Before Alien Destruction, afin de préserver de nombreux secrets technologiques hors de portée de tous pouvoirs politiques et militaires. Daniel Storm est un des meilleurs agents du B.A.D. et, avec son équipe, ils peuvent aussi bien être chargés de missions de contre-espionnage que retrouver la trace d un serial killer extra-terrestre...
Cette suite de nouvelles dépeint un univers uchronique sombre mais non dénué d humour. Les références aux vieux films et séries de SF des années cinquante et soixante sont clairement affichées, n omettant surtout pas le petit côté sexy du genre. On suit les aventures de Daniel Storm et son équipe en découvrant peu à peu comment les extra-terrestres se sont intégrés sur la planète et ce que cela a changé. Tout le talent de Christophe Wild est de savoir restituer cette ambiance de film noir par un rendu hyper-réaliste qui installe d emblée la tension et nous captive totalement.

 

  • Album: 56 pages
  • Editeur : GLENAT (11 septembre 2013)
  • Prix: 13.90€
Chronique de Frontiers de Christophe Wild
Commenter cet article