Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Vendredi 13

Publié le 15 Novembre 2015 par Gaylord Kemp

Les vendredis 13, ça porte malheur ou bonheur, c’est selon. Ça dépend des gens, de leur vision du monde. Moi, je me suis toujours dit que ça serait plus sympa de penser que c’est un jour de chance. Je ne suis pas superstitieux, mais je crois au positivisme.

Ce vendredi 13 novembre 2015 s’annonçait bien. Première sortie en amoureux pour ma femme et moi depuis de nombreux mois, les joies de la paternité. Le frangin et la belle-sœur sont venus garder les mioches pour que nous allions voir Liz Cherhal en concert. On papote, un peur puis, le moment du départ arrive. Petit pincement au cœur. Même si nous ne serons absents que quelques heures, il n’est pas facile de laisser ses enfants. Nous les savons entre de bonnes mains, mais voilà, nous sommes addicts à nos gosses.

Les câlins s’éternisent. Ils ont quatre ans et sept mois. Ils sont l’avenir de la France et j’en suis fier.

Nous partons.

Superbe spectacle. Liz Cherhal nous fait passer des rires aux larmes de manière désarmante.

Après le show, nous avons la plaisir de discuter avec elle. Nous parlons de musique, de littérature, de nos enfants… nos enfants, encore et toujours. Une belle rencontre.

Nous quittons la salle, il est 23 h 15. Quelle magnifique soirée. Un de ces instants que l’on chérira longtemps.

Et puis tout bascule.

« Il est arrivé quelque chose » chantait Liz une heure avant.

« Il y a eu des attentats à Paris, c’est un carnage » nous dit-on. On ne veut pas le croire, nous n’arrivons pas à le croire.

On ouvre la télé et on voit. La réalité nous saute au visage. Triste réalité.

Des personnes, qui comme nous sont sortis ce vendredi 13 pour partager un moment en famille, entre amis ou en amoureux, ont été fauchés par la bêtise humaine.

Les photos des victimes défilent sur les réseaux sociaux. Ils ressemblent à notre famille, à nos amis, à nous… ça aurait pu être nous… c’est un peu nous en fin de compte.

Des hommes prédisposés à la violence se sont fait endoctriner. On leur a fait croire à des choses absurdes. On les a Lobotomisés.

Tristesse, peur, colère. Nous sommes meurtris.

Maintenant, il s’agit de ne pas se faire nous aussi embobiner par des gens qui profitent des sentiments primaires et forts que nous ressentons actuellement pour nous amener sur le chemin de la haine.

Prenez le temps de réfléchir, de remettre question, de vous faire votre propre idée. Ne prenez pas pour argent comptant les dires de ceux qui récupèrent ces atrocités pour justifier leur idéologie nauséabonde.

Pensez à vos enfants, aux valeurs que vous voulez leur transmettre.

«Le jour où le plus grand nombre sera à même, par sa culture et ses connaissances, de choisir lui-même sa vérité, il y a peu de chance pour qu’il se trompe. » Boris Vian

Commenter cet article

Leroy muriel 16/11/2015 00:26

Top en tt cas tout est dit