Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

CHRONIQUE d’ « Etrange suicide dans une fiat rouge à faible kilométrage » d’L.C Tyler.

Publié le 7 Novembre 2012 par Dubruit Danslesoreilles

 CHRONIQUE d’ « Etrange suicide dans une fiat rouge à faible kilométrage » d’L.C Tyler.

Bon celui-ci je dois l’avouer, j’ai craqué pour le titre. Il résume à merveille le contenu du livre, non pas que se soit une ode au célèbre constructeur italien (sinon ca serait JP Foucault qui ferait cette chronique), mais bien un thriller saupoudré d’humour « so british ».

Nous suivons donc les péripéties d’un duo de détectives en herbe composées d’un auteur de roman policier et de son agent qui vont enquêter sur le meurtre/suicide de l’ex- femme de ce dernier (vous suivez ?).

Ethelred et Elsie forment un couple un peu atypique. Lui, semble peu intéressé par l’affaire malgré le fait qu’il soit directement impacté par celle-ci (la police suspect toujours le mari...enfin l’ex mari). Elle, femme au fort tempérament, obsédée par le chocolat, ne vit plus que pour la résolution de cette affaire. Il y a une vraie complicité entre ces deux là qui est au-delà de la simple relation de travail.

L’intrigue se tient et quelques rebondissements sont au programme de cette enquête. Ici pas de frissons mais de la bonne humeur, un peu comme un croissement entre Agatha Christie et les Monthy Python (oui c’est un peu bizarre comme croisement mais je vous rappel que l’auteur est anglais !).

L’intérêt du livre est la mise en abîme savamment orchestrée par l’auteur. En effet, par le biais des personnages qui travaillent dans le milieu de l’édition il dévoile les « petits trucs » des auteurs de romans policiers. Il y a un passage très jouissif où l’agent précise qu’elle déteste quand un auteur change de typographie pour signifier le changement de narrateur…ce que fait L.C Tyler exactement à ce moment là.

Autodérision et humour anglais sont donc au programme de ce thriller sympathique qui se lit très facilement (et très rapidement). Affaire à suivre car si il s’agit d’un premier roman, d’autres devraient suivre prochainement.

Enfin je tenais à rassurer les conducteurs de Fiat : ceci est une fiction vous ne risquez rien à rouler dans votre voiture turinoise, selon des données statistiques très sérieuses (comment ça vous ne me croyez pas ?!) il y a peu de suicides en fiat 500…trop petit…

Commenter cet article

dubruitdanslesoreilles 09/11/2012 08:20

ce n'est pas un grand livre mais il possede des qualite malgres une intrigue assez legere je te l'accord. Un petit divertissement sans pretentions et avec beaucoup d autoderision.
bonne journee

anne charlotte 08/11/2012 00:44

Ce roman fut malheureusement une véritable déception pour moi. Tout comme toi j'ai été attiré par son titre (et par la confiance que j'ai pour les Editions Sonatine). Je n'ai pas du tout ressentis les choses que tu décris dans ton avis, et j'ai peur d'être vraiment passée à côté d'une perle.
Je n'ai trouvé de l'intérêt que pour Elsie finalement.

Bonne soirée
Anne-Charlotte