Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de « All the wars » de The pineapple thief.

Publié le 7 Novembre 2012 par Dubruit Danslesoreilles

 Chronique de « All the wars » de The pineapple thief.

The Pineapple Thief fait partie des groupes qui savent évoluer et surprendre. En effet les 4 anglais ont fondé le groupe en 1999 et après avoir composé sept albums de rock progressif ils ont décidé de changer de cap au risque de perdre les fans de la première heure. C’est donc en 2010 qu’est sorti  Someone here is missing  un album de rock qui se rapproche de Muse ou Archive. Cet album signé chez Kscope (un label plus que respectable dirigé par Steven Wilson du groupe Porcupine Tree) a mis un grand coup de projecteur sur le groupe et laissé augurer le meilleur pour la suite…

…La suite c’est All the wars sorti il y a peu, et en effet cet opus rempli toutes nos attentes. Il alterne chansons percutantes aux guitares puissantes (Buring Pieces, Build a World…) et chansons plus calmes (One More Step Away, Someone Pull Me Out…).

Le tout est très cohérent et l’apport d’un orchestre qui participe au disque donne un coté dramatique aux titres fort bienvenu. On entend parfois Radiohead (période OK computer) planer sur les guitares saturées qui peuplent All The Wars.

Le Chanteur et leader Bruce Soord livre une prestation tout en nuance et en émotion. A noter le titre éponyme de l’album qui est une pure merveille d’arrangements (je vous mets le clip en lien). Le groupe signe là son meilleur album comme en témoigne le titre final Reaching Out un épique de 9 mn (certainement les réminiscences du passé prog du groupe) tout en progression qui débute calmement pour finir par une déferlante de cordes.

Tout au long de ces 9 titres The Pineapple Thief distille donc un rock classieux et recherché, ils ont su trouver la formule qui leur permet de délivrer un album qui les fait passer dans la cour des grands !

Entre Anathema, Gazpacho et The Pineapple Thief le label Kscope est en marche pour devenir un label incontournable qui donne les moyens aux artistes de réaliser pleinement leurs potentiels.

Une édition spéciale renfermant une version acoustique de l’album est également disponible et permet d’apprécier les arrangements de l’orchestre.

Commenter cet article