Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

chronique de "Balancé dans les Cordes" de Jérémie Guez

Publié le 25 Avril 2013 par Dubruit Danslesoreilles

chronique de "Balancé dans les Cordes" de Jérémie Guez

Tony n’a pas une vie facile, il est seul avec sa mère et habite en banlieue parisienne. C’est un adolescent qui s’en sort pourtant bien car il vient de passer boxeur professionnel. C’est son oncle qui l’a orienté vers ce sport pour qu’il ne subisse plus de brimades de la part de ses camarades d’école et qu’il évite de tomber dans le trafic de drogue comme son ami Moussa.

Le jour où il remporte son premier combat pro il décide de fêter ça en retrouvant une jeune femme dont il est tombé sous le charme quelques jours auparavant. Malheureusement à son retour, sa vie bascule. Pendant qu’il profitait de la vie et de l’insouciance de sa jeunesse sa mère se faisait passer à tabac par un gangster local.

Pour venger sa mère Tony est prêt à tout, même à faire appel à Miguel, sorte de parrain qui règne sur la cité. Le jeune boxeur est ensuite pris dans un engrenage infernal…

« Balancé dans les cordes » est le second roman de Jérémie Guez. Il fait parti d’un triptyque se focalisant sur Paris. L’auteur nous peint sans complaisance le tableau d’une jeunesse désabusée mais qui se bat avec les armes qu’elle a en sa possession pour ne pas sombrer totalement. Tony lui, c’est par le biais de la boxe qu’il essaie d’échapper à un destin qui semble pourtant écrit d’avance. Il devient un symbole pour les jeunes de la cité qui se réjouissent de son succès. La question que pose ce livre est « Est ce qu’il est possible de s’affranchir de tout les fardeaux que l’on traine (ici mère prostituée, père absent, misère sociale, climat de violence…) et de gravir les barreaux de l’échelle sociale ? »

Tout sonne juste chez les personnages de Jérémie Guez. Ils sont tout en nuances, violents mais avec le sens de la famille, intelligents mais sombrant tout de même dans la délinquance…

A ce titre j’ai souvent pensé à Jean Claude Izzo et sa trilogie marseillaise. (Et oui j’ose le parallèle entre Marseille et Paris)

L’auteur prend le parti de faire un récit à la première personne et de nous faire voir la vie à travers les yeux de Tony. On s’attache vite à ce garçon qui doit faire face à des situations qu’un jeune de 17 ans ne devrait pas connaitre. Il est implacable sur un ring mais emplit de blessures sur le plan affectif.

Un vrai beau livre !

Editions J’ai lu

Février 2013

190 Pages

Commenter cet article

La Petite Souris 26/04/2013 22:05

Un très bon roman de ce jeune auteur très prometteur. J'ai beaucoup aimé " Paris la nuit" . Ceci dit j'attends maintenant que Jéremy emprunte , après la publication prochaine du troisième opus qui fermera la trilogie, de nouveaux sentiers, différents de ceux empruntés jusqu'ici afin de pouvoir mesurer tout l'immense talent que je lui devine.

Dubruit Danslesoreilles 25/04/2013 22:25

Oui c'est sur, tu as déjà chroniqué le 1er il me semble :)

Carine 26/04/2013 11:14

Tout à fait Gaylord ...

Carine 25/04/2013 20:39

Un vrai beau livre ... hum, je vais me régaler alors ! ;-)