Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de "La mémoire fantôme" de Franck Thilliez

Publié le 11 Mars 2013 par Dubruit Danslesoreilles

Chronique de "La mémoire fantôme" de Franck Thilliez

Manon est une femme brisée. Suite à une agression survenue peu de temps après le meurtre de sa sœur elle souffre d’amnésie antérograde (elle rend impossible toute mémorisation d'un nom, d'un chiffre, d'un visage qui vient à peine d'être lu, vu ou entendu). Cette mathématicienne de génie poursuit pourtant avec acharnement le tueur en série responsable du meurtre de sa sœur commis il y a de cela 4 ans. Ce dernier est surnommé le Professeur en raison des énigmes qu’il soumet à ses victimes avant de les scalper.

La mathématicienne est retrouvée errante, en état de choc, avec gravé au creux de sa paume ensanglantée « Pr est de retour » et ce à quelques mètres du domicile de Lucie Henebelle (voir « La chambre des morts »). Celle-ci, promue lieutenant travaille désormais à la crime de Lille. Elles vont toutes deux chercher à résoudre les énigmes laissées par le tueur en série qui, comme Manon, semble passionné par les mathématiques.

Ce roman de Franck Thilliez explore la complexité du cerveau humain et plus précisément de la mémoire. A ce titre, l’auteur une fois de plus très documenté, nous expose des faits scientifiques afin de donner du corps et de la crédibilité au récit. Parfois cela se montre ardu et le lecteur doit s’accrocher pour ne pas perdre le fil (pour le premier tiers surtout). Mais à la lecture de « La mémoire fantôme » le lecteur apprend des choses sur le fonctionnement et la gestion des souvenirs. Le tout en nous tenant en haleine, alors bravo Mr Thilliez.

Ce livre est un thriller mathématique machiavélique, une équation à plusieurs inconnues que l’on tente de résoudre en compagnie de Lucie et de Manon. Toute la force de ce roman réside dans ce duo improbable. D’un côté la sanguine Lucie et de l’autre la brillante Manon.

Ces deux personnages féminins sont très attachants tout en gardant un part d’ombre. Elles sont loin des clichés habituels du genre. La maladie de la mathématicienne doit lieu à des scènes émouvantes. L’intrigue est savamment construite et Thilliez nous ballade d’un bout à l’autre du roman.

Lucie est toujours tourmentée par son passé. Elle est à la recherche d’un équilibre difficile à trouver entre son métier et sa vie de mère. Le Professeur plane comme une ombre sur tout le roman, une ombre inquiétante qui peut frapper à chaque instant. Les acteurs secondaires sont eux aussi intéressants et ne manquent pas de consistance.

Encore une fois une œuvre forte et intelligente à mettre au palmarès du talentueux auteur nordiste.

Editions Pocket (2010)

438 pages

Commenter cet article

avis de lecture 03/08/2013 09:16

Je partage la vision de Carine ci-dessous. Ce n'est pas mon préférée. Certes cela reste bien écrit mais ce roman, que j'ai vite lu, ne restera pas dans ma mémoire.

Alex-Mot-à-Mots 12/03/2013 09:34

Pas lu celui-ci, mais un auteur que j'aime bien.

Carine 12/03/2013 07:54

Pour ma part c'est le titre que j'ai le moins apprécié. Ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas aimé ! Mais si je devais faire un classement dans les livres de Franck Thilliez celui-ci serait le dernier. Mais une documentation solide une nouvelle fois et une intrigue top ! Je crois que les romans abordant la mémoire sont plus difficiles à apprécier -en ce qui me concerne- car ils sont très répétitifs ... je pense que c'est ce côté là qui m'a pesé ... Ceci dit, un bon bouquin !