Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Les maîtres de l’orage- La marque de l’orage de Véronique David-Martin

Publié le 10 Août 2013 par Dubruit Danslesoreilles

Chronique de Les maîtres de l’orage- La marque de l’orage de Véronique David-Martin

Attention, aujourd’hui, pas de romans noirs, pas de meurtres sanglants (enfin pas trop). Les maîtres de l’orage- La marque de l’orage, est le premier tome d’une trilogie écrite par Véronique David-Martin qui met en scène Marwen, une jeune fille de 13 ans un peu spéciale.

C’est la Seconde Guerre mondiale, Marwen, fille de docteur, arrive avec sa famille sur l’Ile Verte. C’est un endroit au climat particulier (pluie et orages sont très courants) peuplé de légendes bretonnes et de magie. Alors que son père est appelé sur le front, notre jeune héroïne se lie d’amitié avec Marie Louise qui s’occupe des tâches ménagères à la maison. Cette dernière n’est pas avare en histoires issue du folklore de la région au grand plaisir de Marwen.

Tout bascule quand la jeune fille se perdra dans la forêt et fera la rencontre d’une mystérieuse sorcière qui lui annoncera qu’elle est « l’élue »…

Une fois n’est pas coutume, c’est un roman orienté jeunesse que je vous présente. Je me suis décidé à lire ce livre car j’aime les légendes bretonnes et que l’auteur écoute Massive Attack et regarde la série TV Luther, mais bon, ça c’est un critère des plus subjectif.

La première partie du livre m’a comblé. En effet, le personnage de Marie-Louise, l’aide-ménagère, permet à l’auteure de nous en compter quelques-unes. Un vrai bonheur, Véronique David-Martin, qui a des racines bretonnes, donne un goût d’authenticité à l’ensemble. L’utilisation du patois local y est pour beaucoup. Il n’y a pas de secret, quand un auteur parle de choses qu’il aime (ici les contes et légendes) et bien cela se ressent et c’est le lecteur qui en sort gagnant.

Le contexte, le début de la Seconde Guerre mondiale, est un élément important de l’intrigue. La menace allemande est une ombre qui pèse sur cette île coupée du monde. Cette période donne un aspect dramatique du plus bel effet. Étant moi-même père d’une petite fille, j’ai était touché par la relation qu’a Marwen avec le sien. Il est un modèle pour la jeune fille et elle en est très fière.

Le côté fantastique de l’intrigue est sous-jacent pendant ces 200 premières pages et l’on est bien loin d’un Harry Potter, ce qui, pour ma part est plutôt appréciable.

Petit bémol tout de même sur la seconde partie, en effet, l’auteure change de point de vue et l’on passe d’un récit à la troisième personne à une écriture à la première personne. Elle utilise le procédé du journal intime auquel se confie Marwen. L’idée n’est pas mauvaise et cela permet d’impliquer le lecteur, mais de ce fait, l’écriture travaillée et agréable de Véronique David-Martin cède place à une prose beaucoup plus simple (hé oui Marwen à 12 ans). C’est à ce moment-là que j’ai le plus senti le côté « jeunesse » du roman.

Mais je chipote, cette partie un peu en deçà ne représente que 100 pages sur les 350 de l’ouvrage. Pour le reste, c’est du tout bon, que l’on soit jeune ou moins jeune.

Beaucoup d’éléments restent en suspens, ce qui promet un tome deux très dense.

En synthèse, nous voici en présence d’un auteur à la belle plume qui plante à merveille un contexte historique des plus réel en y incluant une dose de magie et de légendes. Nous suivons l'héroïne dans son parcours initiatique qui la conduira de l'enfance à l'âge "adulte". Un peu comme Tintin, je le recommande pour les 7 à 77 ans !

Editions Pascal Galodé

Avril 2012

365 Pages

23€

Commenter cet article

Dubruit Danslesoreilles 16/08/2013 22:44

Pareil! J'ai discuté avec Véronique avant de plonger dans son univers!

Black Kat 11/08/2013 10:53

J'ai échangé avec l'auteur sur FB (personne très intéressante!!!) avant d'aborder ses écrits! Et ton avis ne fait que renforcer mon opinion!!! Merci!!!