Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique de Traque sur le web de Didier Fossey

Publié le 11 Septembre 2013 par Dubruit Danslesoreilles

Chronique de Traque sur le web de Didier Fossey

Après vous avoir dit tout le bien que je pensais d’Ad Unum, je vous expose aujourd’hui mon ressenti sur le premier roman de Didier Fossey : Traque sur le Web.

Vous allez me dire que je perds la tête, je chronique le tome deux des aventures du commandant Le Guenn et maintenant, je m’occupe du second.

Je ne deviens pas fou non (je le suis déjà depuis bien longtemps), je vous les présente tout simplement dans mon ordre de lecture.

RESUME :

Sur Internet, les sites de rencontres se sont multipliés et, pour des millions d’internautes, sont devenus aujourd’hui un moyen de communication… Mais aussi un formidable vivier pour des prédateurs en recherche d’une proie.
Quand le premier cadavre d’une femme atrocement mutilée est découvert dans le 13eme arrondissement à Paris, le commandant Boris Le Guenn est loin d’imaginer où va le conduire cette affaire. Très vite, il comprend qu’il est confronté à un tueur en série organisé, méthodique, et qui ne laisse aucune trace derrière lui. Et Internet semble être le lien entre les victimes.
C’est une enquête d’un genre nouveau qui se présente à Le Guenn et à son équipe qui vont apprendre qu’il ne faut pas se laisser piéger par les apparences.

MON AVIS :

Très proche de son petit frère (Ad Unum), ce Traqué sur le web nous parle certes d’une enquête sur un sérial killer, mais avant tout du quotidien au sein d’une brigade criminelle.

J’ai eu grand plaisir à découvrir la genèse de l’équipe à Boris Le Guenn.

Le sujet est assez fascinant, et pose la question du danger potentiel que peut représenter internet. Mesdames utilisatrices de sites de rencontres, vous ne regarderez plus le profil de vos prétendants du même œil après la lecture de ce thriller.

Didier Fossey prend le pari de nous livrer le tueur dès les premières pages (à quelques détails près), on reste pourtant en haleine tout le long du roman.

Ce charmeur virtuel, qui révèle sa vrai nature à ses conquêtes une fois en tête à tête est particulièrement sournois et dérangé. Le sort qu’il réserve aux élues de son cœur est violent voir sadique. Il prend du plaisir dans la souffrance de ses proies. Le terme prédateur sexuel n’a jamais été aussi bien porté.

J’apprécie toujours autant la marque Fossey, c'est-à-dire nous parler de l’homme derrière l’uniforme. La vie d’un flic n’est pas facile : pas d’horaires de travail, difficulté du travail et surtout incompatibilité avec une vie de famille sereine.

Il y a quand même de ci de là quelques faiblesses, des éléments amenés un peu trop abruptement, mais rien de bien grave.

Un peu en dessous d’Ad Unum, ce Traque sur le Web est le premier tome d’une série qui a atteint un très bon niveau avec le second tome. Vivement la suite !

Editions Les 2 Encres

Mai 2012

260 pages

20€

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 13/09/2013 11:20

C'est bien, tu es intègres, en nous présentant les romans dans ton ordre de lecture. Et baste l'ordre de parution.

Gwen Coelho 12/09/2013 09:04

Vu que tu affirmes toi même que tu es fou, je n'ajouterai rien de ce côté là hé hé ! J'ai commencé par "Traque sur le Web" mais par ce qu'à l'époque "Ad Unum" n'existait pas encore, et j'ai donc pu découvrir le talent de l'auteur et l'apprécier assez pour lire "Ad Unum" dès sa sortie ! Ca n'a pas traîné ! Le plaisir de retrouver l'équipe de Boris est un avantage aussi, car on retrouve les personnages qui évolue, l'attachement qu'ils ont les uns envers les autres, une place pour chacun... Et le tueur, ce fameux Mathias, assez fascinant quand même, un personnage qu'il n'a pas du être facile à créer !
Tu nous gâte cette semaine encore !

Sébastien Teissier 12/09/2013 03:59

Pour ma part, même si je suis d'accord que Ad Unum est légèrement supérieur à Tr@que sur le web, je trouve que ce premier volet contient des éléments incroyables. Un élément sur le tueur qui m'a fasciné, c'est cette immersion dans son quotidien et surtout son évolution psychologique. L'homme déjà très bestial à la base se transforme de plus en plus en monstre au point qu'il peine à conserver une façade pourtant nécessaire à sa sécurité. Le but de l'auteur, je pense, était de nous faire comprendre l'esprit de ce tueur tout en nous glaçant le sang. J'ai trouvé que le pari était relevé avec brio.