Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Interview d'Alexis Aubenque

Publié le 8 Juillet 2013 par Dubruit Danslesoreilles

Interview d'Alexis Aubenque

A l'occasion de la sortie de Stone Island, la nouvelle saga d'Alexis Aubenque, ce dernier a très gentiment répondu à quelques unes de mes questions avec naturel et humour. Merci à lui!

Présentation de l'auteur par l'éditeur

Alexis Aubenque a publié une dizaine de romans (chez Pocket, Calmann-Lévy & Livre de Poche) dont Canyon creek à l’été 2012 chez Toucan .

Il a reçu le Prix du Polar en 2009 pour Un Automne à River falls.

Bonjour Alexis

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

42 ans, écrivain depuis une dizaine d’année, je suis grand fan de littératures de genres, à savoir science fiction, fantastique, policier, mais aussi western spaghettis, horreur, anime japonais, voir Kung fu ! Je n’ai qu’un désir offrir des moments d’évasion à mes lecteurs.

Comment en êtes-vous venu à l’écriture ?

Par mon père, passionné de science fiction, ma mère, passionnée de polar, je suis tombé tout petit dans la littérature de genre, mais jamais je n’aurais pensé en écrire avant qu’à l’armée je me retrouve devant un ordinateur et une fichier Word, je me suis amusé à écrire le début d’une histoire et les mots sont sortis tout seul, et dès lors je n’ai jamais arrêté d’écrire pour le plus grand plaisir de certain et au grand dam des autres ;)

Quel est l’élément qui vous a poussé à délaisser la science-fiction au profit du thriller?

Je n’ai pas délaissé la science fiction, c’est la science fiction qui m’a délaissé. En signant mon premier polar chez Calmann-Levy, j’espérais continuer ma série « l’empire des étoiles » aux éditons Fleuve Noir », malheureusement, la série a été arrêté à ce moment là, et vu qu’aucun éditeur n’a voulu reprendre le flambeau, la science fiction s’est arrêtée brutalement pour moi, snif L.

Parlez-nous de Mike Logan, le héros récurrent de vos livres…

Quand il a fallu créer le personnage central de ma série River Falls, j’avais le choix entre plusieurs modèles, et c’est vrai que je n’avais pas envie du flic dépressif, solitaire, qui oublie son mal de vivre dans l’alcool et les bras de filles de joie. J’ai préféré un type normal, avec un caractère grognon, qui pense toujours que la meilleure solution est la plus simple. Il n’est pas le meilleur flic du monde, sans être le plus mauvais non plus. Il est caractériel mais sait reconnaître ses erreurs. C’est par contre un leader née, et tout le monde tombe sous son charisme malgré ( ou grâce ) à son caractère de cochon ! En amour, il a du mal à exprimer ses sentiments, mais est un vrai romantique au final.

Un mois après sa sortie, quel regard portez-vous sur Stone Island ?

Je suis ravi de l’accueil qui lui ai réservé, la plupart des critiques ont compris le côté estivale de l’ouvrage, et son côté feuilletoniste. J’ai voulu faire du « big entertainment » avec Stone Island et il me semble que cela à plutôt fonctionner, j’en suis ravi J

Pourquoi avoir choisi de situer l’action de votre livre dans le cadre idyllique des îles ?

Pour m’évader et échapper à la grisaille parisienne, car au de-là des personnages et de l’histoire, le décors est capital pour le plaisir que provoque la lecture d’un livre ( ce n’est par hasard que j’adore la science ficiton ). Et en plus c’était un hommage à des séries télé que j’adore telles que « Magnum », « Lost », mais aussi « l’île fantastique », okay ça nous rajeunit pas

Sachant que vous avez un goût certain pour les grandes sagas (celle de River Falls et, par le passé, le cycle de L’empire des étoiles), est-il question d’une suite à Stone Island ?

Dans le mille ! Effectivement, je suis en plein Stone Island 2, ( le premier titre de travail était « On achève bien les baleines » !!!) mais j’ai trouvé encore plus drôle !), et je dois dire que je prends mon pied, je vais encore plus vers le décalage, et il se passe des choses encore plus rocambolesques, même si le ton reste très sérieux, ce sont juste que les situations sont vraiment hors norme. Puis, il y aura un tome 3, et très certainement un 4 et un 5, si les dieux de Ripa’i Teimi le veulent bien J

La musique est très présente dans Stone Island, vous-même en écoutez-vous lors de l’écriture d’un livre?

En permanence, c’est ma drogue. Pour Stone Island 2, j’écoute en boucle « Frontiers « de Ian Boddy & Erik Wollo. Pour les Rivers Falls, c’était surtout du Tangerine Dream et du Vangelis.

Quelles sont vos influences majeures dans le domaine de l’écriture ?

Les écrivains anglo-saxons en général. Je suis de l’école de l’efficacité plutôt que du style au sens littéraire ( avec un grand L ) du terme.

J’ai toujours été hermétique à la poésie qui ne provoque que l’ennui chez moi, et de fait les phrases qui se veulent lyriques tombent souvent dans le grotesque et le ridicule, du moins de mon point de vue. J’aime le caractère brut et direct de romanciers tels qu’Ellroy, Thomas Harris, Robert Crais, Robert Howard, Clark Ashton Smith, E.R. burroughs… Je ne supporte pas les auteurs qui se regardent écrire et qui en oublie le lecteur. Mais une fois de plus, il en faut pour tous les goûts J

Pourriez-vous nous parler de vos projets à venir ?

Comme je le disais plus haut, mon nouveau projet est « Stone Island 2 », mais je viens de finir le dernier tome de la trilogie Seattle, qui s’appelle « Né pour être sauvage », il est en correction chez mon éditeur ( Calmann-Levy), et sortira en Janvier 2014, en même temps que le poche de « Pour le bien des enfants ». Il raconte l’histoire d’un Hells Angels, suicidaire, alcoolique qui ne voit que des filles de petite vertu… mais n’ai-je pas dis que je voulais éviter ce cliché plus haut ?! Les auteurs sont pleins de contradictions, il ne faut jamais les croire !

Le mot de la fin…

J’ai été ravi de répondre à ce questionnaire, et j’espère que vous aurez pris autant de plaisir à lire mes réponses que j’en ai eu à les écrire.

Un grand merci pour ces réponses !

Commenter cet article

windows 8 system requirements 22/08/2014 09:49

Alexis Aubenque is a popular name in the literature world; especially known for his science fiction novels. All of these are thrillers and I like one book of his named 'For the good of children' very much. The interview with him was nice to have a better knowledge about him.

Black Kat 08/07/2013 19:20

Belle interview qui donne envie d'en connaître plus! Merci!