Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Samuel Sutra aux manettes de mon blog!

Publié le 5 Septembre 2013 par Dubruit Danslesoreilles

Samuel Sutra aux manettes de mon blog!
Samuel Sutra aux manettes de mon blog! Voici la tribune libre du bonhomme qui clôt de manière magistrale cette semaine un peu folle.
En plus il parle de vous.
Merci à lui de m'avoir accordé cette faveur. Allez les amis, lisez et régalez vous!

Ce blog n’est pas sérieux. Son taulier est un irresponsable. Faire une semaine sur moi, mais quelle idée !

Je ne le connaîtrais pas si bien, je ne saurais pas à quel point M. Dubruit dévore les livres aussi vite que le grand Dard les pondait, a six mois d’avance sur ses chroniques et ne dort que deux heures par nuit, je me dirais qu’il cherche à meubler, à tirer à la ligne, voire à se payer une semaine de bulle supplémentaire en me faisant bosser à sa place. Ça, je ne l’ai pas exclu, faudra que je lui pose la question… Mais bon, il me laisse un tableau tout blanc en me disant « remplis-le », allez, je le remplis. Mais je l’ai prévenu : « Tu l’auras voulu ! »

Alors, après avoir parlé de moi pendant cette semaine, on va inverser un peu. C’est de toi dont je vais parler. Oui, de toi, lecteur, MON lecteur. Car si tu traînes encore par ici après tout ce que le taulier a placardé, c’est que tout ce qui a été évoqué ne t’a pas trop déplu et que, d’une certaine manière, tu m’envisages. Et si tu m’envisages, que tu ne m’as pas exclu d’une future lecture curieuse, sache que je sais déjà qui tu es.

Tu es quelqu’un de drôle. Mais pas un comique gras, pas de ceux qui, en plein milieu d’une soirée mondaine, vont torcher leur flûte cul-sec en balançant à l’assemblée qu’ils en ont une bien bonne à leur sortir. Non, drôle dans le sens où tu sais, parce que la vie te l’a appris, que l’humour est ce niveau au-dessus. Parvenir à rire des choses, parvenir à les tourner en ridicule suppose un préalable : les comprendre. Tu ne peux pas rire d’une chose que tu ne comprends pas. On dit bien « tourner » en ridicule, ça suppose de pouvoir embrasser une chose, un homme, un évènement, de le saisir à pleines mains, de le lever et de lui mettre la tête en bas. Donc voilà, tu as de l’humour, mais je te sais intelligent. Car tu as compris que je ne cherche à faire rire qu’en décalage. En faisant tomber des masques, en défardant le maquillé, en montrant que les durs ne le sont pas tant que ça, que ce qui est grave ne l’est que parce qu’on le trouve grave, qu’il n’y a rien en soi qui mérite d’être pris au sérieux. Et que faire rire à l’écrit se révèle plus dur que de faire pleurer. Question de registre.

Voilà déjà qui tu es. Quelqu’un de drôle et d’intelligent. Je ne te flatte pas, eh, c’est moi que je flatte un peu là. Mon lectorat, drôle et intelligent, avoue que ça pose un auteur, ça, non ? Bon, je sais que tu es dépressif aussi, léger, juste ce qu’il faut. Tu promènes des névroses depuis longtemps, mais tu t’y habitué, tu les appelles par leur petit nom, tu les sens débarquer quand elles se pointent pour te faire une scène, tu t’y prépares et tu gères. Si t’es un homme, t’adores les femmes, parce que tu trouves qu’il n’y a rien de mieux carrossé qu’un corps de femme. Si t’es une femme, t’adores les hommes parce que même si tu nous trouves immatures et vains, t’as capté qu’au lit, on fait pas mieux. En gros, t’aimes la vie, parce que tu sais qu’elle prendra fin et que, d’ici là, le mieux qu’on ait à faire c’est de profiter.

Mais si on parlait de ce que tu n’es pas, tiens ? Ça nous définit bien ça, mieux même, de trouver ce que l’on est en biffant une à une toutes ces choses que l’on n’est pas. Donc, vu d’ici, bouge pas trop que je me fasse une idée… T’es pas quelqu’un de coincé. Tu ne te forces pas à lire un bouquin qui te fait suer juste parce que « ça se fait pas de pas finir un livre ». Tu n’aimes pas les régimes. Tu n’aimes pas te refuser des choses. Tu n’as pas encore mis un coup de chevrotine dans ta télé, mais c’est juste parce qu’elle t’a coûté des ronds et que tes gosses se régalent devant, parce que sinon, vu les conneries qu’ils nous sortent, elle aurait déjà pris sa cartouche. Tu ne comprends pas pourquoi les ondes nous balancent la musique de merde de tous ces chanteurs idiots, pas plus que tu ne comprends pourquoi l’oreille des gens finit par s’y habituer et en redemande. T’aimes pas les caravanes, non plus, tiens j’oubliais. T’aimes pas les porte-monnaie parce que t’aimes bien avoir la mitraille au fond de ta poche, même si ça finit par les trouer. T’aimes pas les mecs qui se forcent à faire des choses parce que quelqu’un a dit un jour que c’est comme ça qu’on les fait. T’aimes pas découvrir sur le calendrier de l’an prochain qu’en mai, tous les jours fériés tombent un dimanche. T’aimes pas qu’on lise par-dessus ton épaule. Et t’as fini par ne plus aimer le flan, parce que souvent il est raté, et il n’y a rien de plus dégueulasse que le flan raté. Et enfin, tu ne supportes pas de choisir un pinard de rêve au resto et de tomber à table sur un con qui prend son air de celui à qui on ne la fait plus depuis longtemps, qui te regarde avec l’œil tordu et te lâches « Dommage, un peu jeune ».

En fait, dis voir, t’aimes rien toi ! T’es un vrai emmerdeur ! Un casse-couilles modèle géant, qu’a ses habitudes, qu’aime pas qu’on les dérange et qui serait à deux doigts de devenir méchant si on venait à lui donner des leçons !

Ben tu sais quoi ? Je t’aime fort, mon pote !

Commenter cet article

Collectif polar 08/09/2013 00:02

sacré semaine, il va pas falloir nous la refaire 2 fois celle là. Du Sutra parci, du Sura par là, et pour finir vous reprendrez bien un peu de Sutra.
Et ben, moi je dis, Ok remettez moi un Sutra s'il vous plait.

dav danakin 06/09/2013 18:53

absolument génial!! voilà un auteur que g hâte de lire tellement cette semaine à ses cotés m'a passionné! à très vite mr sutra

fabrice pichon 06/09/2013 07:20

bon Samuel comment tu fais pour nous connaître aussi bien ? ce serait sympa de virer la caméra espion que tu as planqué dans la maison....sinon ben on t'aime aussi pour ces moments que tu nous fais passer... à très vite ( 45 jours c est long )

Pierre FAVEROLLE 06/09/2013 06:21

Eh bioen, M.Samuel, je vous aime !

Christelle 06/09/2013 00:50

une belle semaine qui me mènera sans aucune modération vers Samuel Sutra et tous ses livres,je vais me régaler;-)