Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Chronique La compassion du Diable de Fabio M. Mitchelli

Publié le 28 Juillet 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques, coups de coeur

Chronique La compassion du Diable de Fabio M. Mitchelli

Avant de commencer cette chronique, voici quelques précisions.

J’ai eu la chance de tenir entre mes mains La compassion du diable en avant- première. Je tiens à remercier Fabio M. Mitchelli et David Lecomte pour leur confiance. C’est à l’initiative de l’auteur et avec l’accord de l’éditeur que je publie cette chronique dès aujourd’hui.

Fabio M Mitchelli est l’auteur de nombreux thrillers aux forts accents fantastiques. Après le brulot qu’est Dolly’s Bible, écrit avec son compère Stéphane Marchand, Fabio nous revient avec un roman s’inspirant de la vie de Jeffrey Dahmer aussi surnommé le cannibale de Milwaukee.

 

Fabio Mitchelli n’est pas auteur à se limiter au seul genre qui fait son succès. Il sait prendre des risques en se trouvant là où on ne l’attend pas. Que les fans se rassurent, sa patte est toujours présente, bien reconnaissable.  

Le choix d’utiliser des faits se rapportant à Jeffrey Dahmer sans pour autant faire du livre une biographie (il y a tout de même beaucoup de libertés de prises afin de générer l’étonnement chez le lecteur) est culotté. Mais, si l’on veut sortir des sentiers battus, il faut parfois savoir emprunter des chemins de traverse. C’est au prix de cet effort que l’on peut délivrer un thriller intense qui se démarquera du flot de livres de genre qui inondent les rayons de nos libraires.  Fabio M. Mitchelli l’a compris et, avec La compassion du Diable, nous offre son texte le plus abouti à ce jour.

 

Sympathy fo the devil!

 

L’ambiance est lourde et malsaine comme peut l’être celle des films de terreurs de la fin des années 70. L’auteur réussit avec brio  à retranscrire le climat qu’il régnait à cette époque, celle où l’Amérique donnait naissance à une multitude de serials killer.

Les personnages des deux flics, Victoria et Freddy, sont denses et leur passé renferme de nombreux mystères.

La construction du récit est assez complexe, nous oscillons entre chapitres consacrés à la genèse du criminel, l’enquête, mais aussi des plusieurs flashbacks concernant les protagonistes.

Les âmes sensibles devront s’accrocher, car les meurtres perpétrés par l’assassin sont atroces. L'écrivain ne va pourtant pas dans l’excès et la surenchère ce qui est certainement une preuve de maturité dans l’écriture.

Fabio M. Mitchelli conserve sa marque de fabrique où de nombreuses métaphores illustrent les descriptions ou les sentiments des personnages. Et là encore, l’auteur a  progressé. Il utilise toujours ces figures de styles à bon escient sans jamais desservir l’intensité de l’action.

La compassion du Diable est un thriller psychologique qui vous réserve bien des surprises.

Je vous recommande chaudement cette danse avec le Diable mais prenez garde, vous risquez de voir vos idées reçues bousculées et, pourquoi pas, éprouver de la compassion pour un être que vous trouvez pourtant horrible.

 

Editions Fleur Sauvage

Octobre 2014

320 pages

Commenter cet article