Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du bruit dans les oreilles, de la poussiere dans les yeux.overblog.com

Blog culturel. Chroniques littéraires, musicales et interviews

Mauvais garçon de Laurent Bettoni

Publié le 21 Novembre 2014 par Dubruit Danslesoreilles in Chroniques, coups de coeur

Mauvais garçon de Laurent Bettoni

En juin dernier, je vous parlais du roman Le repentir de Laurent Bettoni sorti chez Marabook. Ce thriller était plutôt sympathique, mais attention, l’auteur est déjà de retour avec Mauvais Garçon aux éditions Don Quichotte et là, ce n’est plus la même histoire, il entre dans la cour des grands!

Le texte s’ouvre sur une course poursuite entre Thomas et la police à travers la cité. Le jeune homme s’est fait prendre en flagrant délit de deal de drogue. Oui, le héros du livre est un dealer, une petite frappe qui bosse pour les caïds de son quartier. Pourtant, on remarque très vite qu’il a un esprit vif et un sens de l’humour plutôt acide, il faut aller au-delà des apparences, au-delà des évidences.

Si le soir il vend l’herbe, la journée Thomas est stagiaire dans une grande firme. Il est même major de sa promo et est apprécié de ses collègues en costume cravates. Le jeune homme a de l’ambition est souhait plus que tout quitter la zone, les murs de bétons qui l’étouffent…

Ses supérieurs lui ont fait miroiter un poste et il y a cru, quoi de plus normal après tout, il est assurément le plus habilité pour le job. Malheureusement, la méritocratie est une valeur bien galvaudée et c’est un incompétent qui a eu la chance d’"être bien nait »  qui décroche le travail.

Fou de rage, Thomas dénigre de plus en plus ses origines sociales et ses proches qui sont pour lui responsables de son échec. Il va trouver un mentor en la personne de son ancien prof d’université, qui va lui proposer d’animer un forum où les internautes seront libres d’exprimer leurs idées sans aucun tabou. Pour cause, ce lieu d’échange est hébergé sur le Darknet, face cachée du web totalement anonyme.

Laurent Bettoni délivre un texte passionnant à plusieurs niveaux. Il y a d’abord l’exploration du Darknet où l’on peut aussi bien acheter des armes, vendre de la drogue, partager des photos pédopornographiques en toute impunité, mais qui peut également être un outil de communication salutaire comme cela a été le cas lors du printemps arabe. Cette ambivalence, on la retrouve  dans le personnage de Thomas qui est capable du pire comme du meilleur. Il y a aussi l’antagonisme des classes, les populaires dépourvus face aux nanties. Mais, en plus du thème du Draknet et de la réflexion sociétale incarnée par Thomas (déterminisme, méritocratie…), l’auteur intègre dans Mauvais garçon la question de la manipulation mentale.

Le tout est traité de manière admirable et servi par une plume travaillée, mais accessible. Les personnages sont étoffés et complexes sans que cela ne soit un frein à l’empathie que peut ressentir le lecteur pour eux. Et ce suspens … impossible de poser ce livre avant de l’avoir fini.

Un des grands romans de 2014!

 

4ème de couverture:

« Premier de la classe le jour, bad guy la nuit. Cette dichotomie aurait de quoi rendre schizo n importe qui. Mais Thomas a tenu bon toutes ces années, convaincu que bientôt plus rien ne l obligerait au grand écart. Que bientôt il n aurait plus à composer avec sa part sombre. [...] Il se faisait penser à Superman quand il quitte sa tenue de héros pour revêtir les habits de Clark Kent. Sauf que sa tenue de combat à lui, c est un jogging de caillera dealer de beuh. »

Meilleur élève de sa promo et diplômé en sociologie et philosophie politique, Thomas, 23 ans, se voit refuser stages en entreprise et emplois auxquels il postule. D autres lui passent devant, moins compétents mais mieux nés, des « fils de » qui disposent de réseaux d entraide dont Thomas est privé. Alors, en attendant de décrocher un vrai boulot qui lui permettrait de vivre une vie décente aux côtés de sa petite amie, Thomas bricole avec les gars de la cité, deal et autres matos tombés du camion, tout en aiguisant sa rancoeur. Si rien ne bouge, Thomas risque de prendre perpète en HLM : « horizon lointain limité » et de crever lentement dans sa cage de béton. Jusqu au jour où son directeur de soutenance, Louis Archambault star médiatique des sociologues politiques lui propose de venir l aider à gérer Ideo, un site d opinion qu il dirige anonymement sur le Darknet, réseau parallèle du web où la confidentialité et l anonymat sont de rigueur, octroyant une certaine impunité aux utilisateurs dotés de mauvaises intentions (trafic de drogue ou d armes, manuel de terrorisme, combats clandestins, service de tueurs à gage, etc.). Thomas. Et comprend rapidement la raison pour laquelle le professeur opère à visage masqué. Ideo propage des thèses extrémistes qu Archambault se garde bien de soutenir en public, et qui, de prime abord, interloquent Thomas. Simplement, par-delà ses idées dangereuses et discutables, l homme est aussi le seul à lui apporter une aide providentielle quand tous lui tournent le dos... Jusqu où l élève sera-t-il prêt à suivre le maître ?

 

Editions Don Quichotte

Octobre 2014

307 pages

18.9€

Commenter cet article

Yv 08/01/2015 11:02

Effectivement un très bon roman, une découverte du Darknet

Alex-Mot-à-Mots 29/11/2014 17:53

L'auteur a fait mieux que son précédent roman, alors.